leral.net | S'informer en temps réel

Covid-19: "Il faut dire qu'il n'y a pas de traitement, arrêter pour un seul virus de prendre 40 vaccins"

Doutant de la stratégie de riposte du Sénégal, Dr Babacar Niang a souligné que Suma Assistance est passé de sept (7) lits, depuis la première vague, à trente sept (37), aujourd’hui. "La demande vient de partout, a-t-il alerté. Hier, on était à Sabadola, par avion, pour aller chercher un malade qui, malheureusement, a trop attendu", rapporte emedia.


Rédigé par leral.net le Dimanche 1 Août 2021 à 13:48 | | 7 commentaire(s)|

"Pour les vaccins, on est en période d’essai thérapeutique", a-t-il martelé D’où son appel à l’endroit des Sénégalais à "être conscients" du danger. "En tant que médecins, on est dedans. On bondit et on rebondit. Parce que ça finit, ça recommence, c’est revenu (avec) Delta. Il faut les moyens, il faut du temps et il faut aussi les gens. On tient à remercier le personnel médical, on n’a vu personne reculer" alors que nombre d’entre eux ont chopé le virus et certains meurent.

Interrogé sur la 3ème vague, il a soutenu que "le vaccin n’a pas pris le temps qu’il faut". "La vérité, a-t-il clos, reprenant l’avertissement du Khalife général des Tidiane, Serigne Babacar SY Mansour, c’est de dire qu’il n’y a pas de traitement, protégez-vous. Si le vaccin est efficace, prenez-le. Et qu’on arrête pour un seul virus, d’avoir 40 vaccins".

Mr Ndao B

Titre de votre page Titre de votre page