leral.net | S'informer en temps réel

Crise à l’hôpital Le Dantec: Le Dg Babacar Thiandoum sur "brancard" éjectable


Rédigé par leral.net le Jeudi 2 Septembre 2021 à 13:07 | | 0 commentaire(s)|

Crise à l’hôpital Le Dantec: Le Dg Babacar Thiandoum sur "brancard" éjectable
La Commission médicale de l’hôpital Le Dantec regroupant les professeurs, médecins, infirmiers et autres agents de santé, organise une conférence de presse. Un face-à-face avec les journalistes qui aura lieu, ce jeudi à 10 heures, à la salle Bacterio. L’objectif : Dénoncer la situation de dégradation des conditions de prise en charge des patients et des bâtiments hospitaliers en ruine. Les médecins conférenciers profiteront de l’occasion, pour déplorer la rupture récurrente des produits pharmaceutiques, le sous-équipement des blocs opératoires et la gestion financière de l’hôpital.

En tout cas, « Le Témoin » quotidien jure que cette conférence risque de provoquer le limogeage du Directeur général, Babacar Thiandoum, déjà sur « brancard » ou « civière » éjectable. Suivant de près la crise qui plombe cette structure de référence, le Président Macky Sall avait alloué une subvention spéciale de 500 millions Cfa à l’Hôpital Le Dantec, pour lui permettre de sortir du coma financier et technique.

Et surtout, d’éponger la totalité de la dette de l’établissement estimée en 2020, à plus de 600 millions FCfa. « J’ai demandé au directeur de travailler avec la commission sur un plan de trésorerie, un plan d’utilisation de la ressource, pour validation avant d’engager les dépenses. Cette réunion lui permettra de proposer au chef de l’Etatn une nouvelle allocation budgétaire pour un « endettement zéro »,avait suggéré le ministre de la Santé Abdoulaye Diouf Sarr, à propos de cette allocation de survie.

Depuis lors, rien n’a changé ! Au contraire, la maladie de l’Hôpital s’est aggravée jusqu’à pousser le personnel médical à demander son euthanasie voire sa démolition. Ou, alors, dans le meilleur des cas, sa « délocalisation » en Gambie voisine ! Hier mercredi, au moment où « Le Témoin » bouclait cette édition, quelques responsables de la commission médicale avaient été reçus au ministère de la Santé, pour un plan de sauvetage et surtout, de musellement. Peine perdue ! Car les membres de la commission médicale ont décidé de tenir, ce matin, leur conférence de presse. Une conférence de tous les déballages et de tous les dangers !

Ndèye Fatou Kébé

Titre de votre page Titre de votre page