leral.net | S'informer en temps réel

Crise scolaire: les enseignants opposent un refus poli au Khalife général des tidianes de lever le mot d’ordre de grève


Rédigé par leral.net le Lundi 9 Avril 2018 à 10:40 | | 0 commentaire(s)|

Les coalitions de syndicats d’enseignants composées du G6, de la Feder et de l’Intercader, conduites respectivement par Sawrou Sène, Dame Ndoye et Amadou Diawouné ont rencontré hier dimanche, à Tivaouane le Khalife général des tidianes, Serigne Mbaye Sy Mansour.

Les enseignants ont ainsi répondu  à l’invitation du guide religieux, qui s’est érigé en médiateur pour trouver issue à la crise qui secoue le système éducatif. Après trois tours d’horloge de discussions, les deux parties se sont se sont quittées sur des promesses. En effet, le Khalife a demandé à ses hôtes de lever le mot d’ordre de grève le temps qu’il discute avec le chef de l’Etat et son gouvernement. Les syndicalistes ont opposé un refus poli, arguant qu’ils ne pourront pas accéder à sa demande sans l’aval de leurs mandataires.

« Nous lui avons dit avec beaucoup de discipline et de déférence qu’il ne nous appartient pas à partir d’ici, de suspendre le mot d’ordre pour la bonne et simple raison que pendant qu’il nous invitait à la rencontre, nos camarades n’ont pas encore pris connaissance de la quintessence du document qui a été retenu à la suite des travaux avec le gouvernement », révèle Sawrou Sène. Il ajoute d’ailleurs, qu’après le partage de toutes les informations avec la base, les syndicats comptent revenir à Tivaouane pour rendre compte au Khalife des conclusions des assemblées générales prévues mercredi prochain.






Leral.net



Cliquez-ici pour regarder plus de videos