leral.net | S'informer en temps réel

Darou Mousty: Il casse le bras de son grand frère pour 525 FCfa

Pour 525 modiques francs Cfa, un marchand ambulant a cassé le bras de son grand frère. Les faits se sont déroulés à Darou Mousty. Le mis en cause a été condamné à trois mois assortis du sursis.


Rédigé par leral.net le Vendredi 22 Octobre 2021 à 16:10 | | 0 commentaire(s)|

Darou Mousty: Il casse le bras de son grand frère pour 525 FCfa
Marchand ambulant, Abdou Bâ, marié et père de trois enfants, est très près de ses sous. Son grand frère, B. Bâ, ne dira pas le contraire. En effet, pour la modique somme de 525 FCfa, il s'est retrouvé avec un bras cassé. Son petit frère lui a infligé des coups qui lui ont valu une Incapacité temporaire de travail (Itt) de 25 jours.

Selon iGFM, ces faits qui ont atterri sur la table du procureur de la République près le Tribunal de Grande instance de Louga, se sont déroulés à Darou Mousty, le 25 septembre 2021. Ce jour-là, B. Bâ, qui s'est réveillé sans le sou et ne pouvant donner la dépense à sa femme, s'en est ouvert à son petit frère, qui lui dira avoir laissé 1525 FCF au boutiquier du coin et qu'il pouvait récupérer les 1000 francs.

Soulagé, le grand-frère charge son fils d'aller prendre l'argent. Chose faite, au grand bonheur de Mme Bâ. Cependant, quelques heures plus tard, Abdou Bâ a eu la surprise de sa vie, lorsqu'il s'est rendu chez le boutiquier pour récupérer les 525 francs restants.

Son interlocuteur lui a fait comprendre que son neveu a pris les 1525 FCfa. Bouillant de rage, le jeune homme est retourné auprès de son grand-frère. Haussant le ton, il lui crache à la figure: «Je t'avais donné 1 000 FCfa, pourquoi tu as récupéré tout l'argent. Tu as fauté. Tu m'as fait du tort.»

«J'avais envoyé mon enfant et il est revenu me remettre la somme. Je n'avais rien compris. Ce n'est pas une raison de te comporter de la sorte», dit le grand frère. Abdou Ba administra une paire de gifles à son neveu qui s'est affalé, la bouche en sang.

En colère, A. Bâ s'est acharné sur son frère, le rouant de coups de poing, au point de lui casser le bras. Évacué au centre de santé de Darou Mousty, B. Bâ bénéficiera d'un certificat médical attestant d'une Incapacité temporaire de travail (Itt) de 25 jours

Son bourreau, arrêté et entendu sur procès-verbal, nie les faits, soutenant que c'est son grand frère qui voulait lui donner un coup de poing, a chuté et s'est cassé le bras. Jugé et déclaré coupable du délit de coups et blessures volontaires, il a été condamné à trois mois assortis du sursis.

Ndèye Fatou Kébé

Titre de votre page Titre de votre page