leral.net | S'informer en temps réel

Défaut d’étanchéité sur les terrasses et erreurs de procédure: Ces maux de l’immobilier

Au-delà du danger permanent des nombreux bâtiments menaçant ruine recensés à Dakar et dans le reste du pays, les effondrements d’immeubles, avec à la clé des pertes en vies humaines et des dégâts matériels considérables, sont récurrents au Sénégal. Les causes de l’effondrement des bâtiments sont d’ordres divers.


Rédigé par leral.net le Vendredi 22 Octobre 2021 à 11:09 | | 0 commentaire(s)|

Défaut d’étanchéité sur les terrasses et erreurs de procédure: Ces maux de l’immobilier
Hier, jeudi 21 octobre 2021, lors de la présentation du Rapport sur la problématique des bâtiments au Sénégal, l’Inspecteur général du Bâtiment, Boubacar Gagnokho, a listé, entre autres problèmes, les fondements inadaptés aux constructions en hauteur, le défaut d’entretien et l’absence de système d’évacuation d’eau.

Conformément à la requête du président de la République, Macky Sall, formulée en Conseil des ministres du 03 février 2021, exigeant un contrôle plus strict des matériaux et systèmes de constructions, une Commission scientifique d’enquête a été mise en place par le ministère de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique.

Au terme des travaux, le constat fait par l’Inspecteur général du Bâtiment, Boubacar Gagnokho, est que les causes d’effondrement de bâtiments sont d’ordre divers. Qu’il s’agisse de ceux en cours de construction, les bâtiments neufs et d’autres qui sont prématurément vétustes.

Pour les derniers nommés, les causes sont, dit-il, le sous- dimensionnement, les systèmes de fondation inadaptés et des défauts de mise en œuvre dont les défauts de ferraillage. Il y a aussi le défaut d’étanchéité sur les terrasses, les salles d’eau, les balcons et le défaut d’entretien. Les surcharges dues à l’évacuation d’eau pendant la saison des pluies et les chapeaux de gendarmes des hourdis à la technologie peu résistante en sont d’autres.

S’agissant des bâtiments en construction, les problèmes sont dus à des erreurs de procédure, le stockage de matériaux sur les dalles et le défaut d’aménagement du système d’évacuation des eaux. Concernant les bâtiments neufs, les causes des effondrements sont, selon Boubacar Gagnokho, le changement inadapté d’objectif, les extensions en hauteur et les incendies.

Pour des solutions immédiates, plutot que de s’émouvoir devant l’effondrement d’un bâtiment

Face à tous ces constats, le ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique, Abdoulaye Saydou Sow, a insisté sur la nécessité d’avoir une ressource humaine dévouée à la tâche, afin que les actes opportuns soient posés. Il a aussi estimé que des actions immédiates doivent être préconisées. «J’attendais du Rapport que des solutions immédiates soient trouvées. Il ne s’agit pas de s’émouvoir devant l’effondrement d’un bâtiment», clame-t-il.

Selon toujours Abdoulaye Saydou Sow, le président de la République, Macky Sall, a donné l’autorisation du recrutement d’une cinquantaine d’agents, pour renforcer la surveillance et le contrôle des bâtiments.






sudquotidien


Titre de votre page Titre de votre page