leral.net | S'informer en temps réel

Détention d'Assane Diouf : Les Etats-Unis s'impatientent...


Rédigé par leral.net le Mardi 24 Juillet 2018 à 08:50 | | 0 commentaire(s)|

Les Etats-Unis suivent de près le sort réservé à Assane Diouf, après son arrestation par la justice sénégalaise. En effet, les défenseurs des droits de l’Homme, la Cour suprême des États-Unis et la Cour d’appel d’Orléans ont adressé des correspondances aux autorités sénégalaises pour exprimer leur inquiétude et exiger la tenue de son procès.
Selon « Les Échos » qui fait écho de cette information ce mardi, au moins six lettres ont été adressées au gouvernement de Dakar.


Le 27 février dernier, le secrétaire général d’Amnesty international, Salil Shetty avait sais les autorités sénégalaises d’une correspondance dans laquelle, il dénonce l’injustice que subirait Assane Diouf. Dans le document, il notait des lenteurs qui entourent le dossier et exigeait que ses droits soient respectés.

Après lui, Keneth Rokh, le procureur général Américain et directeur exécutif de Human Right Watch avait envoyé une missive le 9 avril, au gouvernement sénégalais, pour demander les raisons du retard de son procès.

Le 9 mars, le commissaire des Nations-Unies pour les réfugiés a saisi les autorités sénégalaises pour s’inquiéter du sort réservé à Assane Diouf.

Le 26 mai, la présidente de la Cour d’appel du cinquième circuit de la Nouvelle Orléans a adressé aussi une lettre aux autorités sénégalaises, pour relever la lenteur avec laquelle la justice sénégalaise traitait ce dossier.

La dernière lettre reçue par le gouvernement de Macky Sall, est celle de Thomas Homan, directeur de l’immigration et du contrôle des douanes qui exigeait la tenue le plus rapidement du procès de Assane Diouf.

En détention préventive depuis novembre 2017, Assane Diouf est poursuivi pour injures à travers un système informatique, diffamation, trouble à l’ordre public et outrage à un ministre du culte.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos