leral.net | S'informer en temps réel

Diourbel lutte contre la mortalité maternelle et infantile: Des religieux prônent l’espacement des naissances

Les membres du Cadre des religieux pour la santé et le développement (Crsd), ont tenu une rencontre à Diourbel, pour orienter et sensibiliser des Badiénou Gox et des Ndèyou Daara (des femmes de développement) dans la lutte contre la mortalité maternelle et infantile). Car, selon Rokhaya Thiam, sage-femme d’Etat et membre dudit cadre, les femmes enceintes sont très exposées avec la pandémie du Covid-19, d’où l’importance de tenir cette rencontre de sensibilisation.


Rédigé par leral.net le Samedi 9 Octobre 2021 à 10:10 | | 0 commentaire(s)|

Diourbel lutte contre la mortalité maternelle et infantile: Des religieux prônent l’espacement des naissances
«Tout le monde sait que le Covid-19 est une maladie qui est très néfaste, surtout chez les femmes enceintes. Vous avez vu, la dernière vague, on a eu à avoir des femmes enceintes qui ont perdu leur enfant in-utéro, des femmes enceintes qui ont perdu la vie. Parce que le fait d’être enceinte, c’est déjà être fragile ou sujette à beaucoup de problèmes », dit-elle.

« Donc, nous exhortons les femmes en état de grossesse à faire leur vaccination afin de se prémunir contre la Covid-19, qui a fait ces derniers temps beaucoup de ravages sur les femmes enceintes. Une femme, une fois qu’elle est enceinte, avec la fragilité qu’elle a, si elle contracte le Covid-19, elle peut perdre son enfant avant la naissance ou faire un accouchement prématuré qui peut être fatal à l’enfant. Elle-même peut perdre la vie en accouchant ou avant d’être à terme», a-t-elle expliqué.

Mme Thiam a aussi profité de l’occasion pour inviter les femmes à éviter les accouchements à domicile. A l’en croire, ce qui se passe à Diourbel, se passe dans toutes les autres régions, avant d’ajouter que les femmes continuent à accoucher dans les maisons, à faire des grossesses rapprochées et à avoir des problèmes de santé pendant la grossesse.

Pour ce qui est de l’espacement des naissances, poursuit-elle, la majorité de la population sait que l’espacement des naissances peut lutter contre la mortalité maternelle et infantile.

«Nous ne faisons pas la sensibilisation sur la limitation des naissances mais plutôt sur l’espacement des naissances. Notre cheval de bataille est de travailler pour aider les femmes à accoucher et à pouvoir se reposer au minimum pendant 2 ans, afin d’avoir une bonne santé», a-t-elle fait savoir.






Le Quotidien


Titre de votre page Titre de votre page