leral.net | S'informer en temps réel

Distribution de l’électricité: La Sénélec passe de 6 600 à 30 000 volts


Rédigé par leral.net le Mardi 6 Juin 2017 à 15:53 | | 0 commentaire(s)|

Pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux sur son réseau de distribution le Dg de la Senelec a visité samedi dernier, le site de Hann, le Poste de Liberté 6 et celui de l’immeuble Kébé. Ces aménagements permettront d’augmenter la puissance de l’électricité.

Entamé depuis octobre 2015, le projet de renouvellement des câbles et équipements des postes de la Senelec à Dakar va prendre fin au plus tard dans deux mois. Avec un investissement d’environ 7 milliards de francs CFA, au total 194 postes sont concernés par ces travaux.

‘’Le programme important d’investissement que la Sénélec est en train de dérouler, consiste à transformer la tension dans la capitale sénégalaise. On est passé de 6 600 volts à 30 000 volts. Cette montée en puissance traduit une hausse de la qualité. Elle sera multipliée par cinq’’, a expliqué le Directeur général de la Sénélec, Mouhamadou Makhtar Cissé, samedi dernier à l’issue d’une visite de chantiers.

Avec ce projet qui couvre l’ensemble du pays, poursuit-il, la Sénélec va s’attaquer à son ‘’maillon faible’’, à savoir la distribution. ‘’Elle est la partie la plus problématique. Mais, avec le projet que nous déroulons actuellement, la qualité sera améliorée. Le travail de maintenance va aussi se poursuivre, de même que celui de dépannage dans les meilleures conditions. Parce qu’une exploitation zéro coupure, ça n’existe pas’’, a-t-il admis.

Sur sa lancée, le Dg de la Sénélec a indiqué que des ‘’mutations profondes sont en train d’être faites. Cela, à partir du moment où, l’Etat dans sa vision, a permis de régler en grande partie, le problème de la production de l’énergie, en diversifiant l’offre avec un mix qui intègre en bonne partie l’énergie solaire. D’ailleurs, d’ici la fin du mois de juin, la plus grande centrale solaire du Sénégal, notamment celle de Méouane, sera inaugurée".
‘’C’est une centrale de 30 mégawatts solaire photovoltaïque’’, a-t-il annoncé.

Compte tenu de certaines priorités, Mouhamadou Makhtar Cissé a demandé la mise en place d’une unité de dépannage pour les entreprises. ‘’Parce que ces entreprises, c’est notre économie, mais c’est aussi le chiffre d’affaires de Sénélec. On a répertorié au mois d’avril dernier, 1552 clients au niveau des grands comptes. Ces derniers, sur les 1.200.000 abonnés de la Société, constituent 45% de notre chiffre d’affaires. Donc, nous devons leur réserver un traitement spécifique’’, a-t-il dit.

Pour cela, ajoute le Dg de la Sénelec, il faut une ‘’discrimination positive pour mieux les encadrer’’, afin qu’il y ait moins de désagréments dans les industries. ‘’Cela, c’est au bénéfice de l’économie du Sénégal, car celles-ci créent la richesse et les emplois’’, a soutenu M. Cissé.

En plus de l’exploitation, la Sénélec est en train de réaliser, selon Alioune Gadiaga, représentant du Directeur des projets distributions, des investissements pour non seulement renouveler les ouvrages et sécuriser l’alimentation, mais aussi pour ‘’améliorer la qualité de service’’ pour tous ses clients.

‘’Ce projet permet d’augmenter la capacité de transit des câbles afin de diminuer les pertes. Des bouclages sont faits au long du circuit. Ce qui va permettre quand, il y a un défaut quelque part, de l’isoler et de passer par un autre chemin pour réalimenter le client’’, a-t-il renchéri. En effet, à travers la ville de Dakar, 40 km de câbles ont été installés. Un renouvellement qui, selon M. Gadiaga, s’est imposé parce que ce sont des postes qui datent pour "la plupart aux lendemains de l’indépendance du Sénégal".

Sensibilisation à la veille de l’hivernage

Sur un autre registre, le Dg de la Sénélec est revenu sur le problème d’urbanisation à Dakar. ’’Il y a beaucoup de désordre dans la ville par rapport à l’occupation de l’espace. Il y a également, une part du réseau de distribution qui est très vétuste. C’est dire qu’il y a un travail de rénovation à faire sur le réseau et également, une campagne de sensibilisation à mener en direction des populations.

Pour une occupation rationnelle de l’espace conjuguée à un respect des normes et servitudes. Parce que c’est d’abord un problème de sécurité pour les populations et leurs biens, avant même d’être celui de la Sénélec’
’, a-t-il affirmé. Ainsi, en cette veille d’hivernage, Mouhamadou Makhtar Cissé a fait savoir, qu’un ‘’important programme’’ de sensibilisation sera lancé pour revenir sur tous ces points.

(Source: Enquête)



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page