leral.net | S'informer en temps réel
Vendredi 19 Septembre 2014

Document eclusif: Les Révélations de Pape Diop devant la CREI




 

QUESTION : Quelle est votre profession, votre parcours professionnel et quelles sont vos fonctions actuelles ?

 REPONSE : Je suis comptable de formation et à ma sortie, j’ai travaillé pendant 6 mois à l’ONCAD, puis j’ai été recruté par les pétroles BP. Trois ans, j’ai décidé de travailler pour mon compte personnel et j’ai demandé à gérer une station hors bord. Cela m’a permis de me familiariser avec le secteur de la pêche où j’ai constaté qu’il n’y avait pas de pièces détachées pour les moteurs hors bord. J’ai alors décidé de m’investir en important des pièces détachées de ces machines jusqu’en 1984, date à laquelle je me suis associé avec un belge dont je ne me souviens plus du nom pour importer des machines hors bord de marque MARINAIR destinés au marché local. Parallèlement, je continuais les activités de vente des pièces détachées de moteurs de marque YAMAHA. Dans le même temps, je me suis investi dans le commerce en général. Et d’ailleurs, cela ayant coïncidé avec l’échec du programme des maitrisards chômeurs dans le domaine de la pêche, la SONAGA m’avait cédé tout le matériel composé de camions frigos, pirogues, filets etc.…En fin 1989 début 1990, je me suis investi dans le commerce des produits des produits halieutiques en mettant en place une usine de traitement de poisson destiné à l’exportation dénommée SOUMEX qui est la contraction de Soumbédioune Export. J’ai mené cette activité jusqu’en 2002, date à laquelle j’ai été élu maire de Dakar, avant d’être Président de l’Assemblée Nationale puis celui du SENAT. Parallèlement, ma société a continué ses activités et actuellement est entrain d’être mise aux normes européennes.

 

QUESTION : Êtes-vous au courant du processus de création de la société AN MEDIA ? Avez-vous joué un rôle dans ce processus ?

 

REPONSE : Je n’ai joué aucun rôle dans le processus de la société AN MEDIA et d’ailleurs, je ne savais même pas qu’il était question de la création d’une société. Toutefois, Cheikh Tidiane NDiaye et Vieux AIDARA m’ont dit qu’ils voulaient créer une nouvelle télévision. C’est le Président de la République de l’époque, ordonnateur des crédits du PDS qui, en ma qualité de trésorier dudit parti, m’a instruit de recevoir Cheikh Tidiane NDiaye et Vieux AIDARA et de leur remettre la somme de 50.000.000 Frs à titre d’aide. C’est au moment où je leur remettais cet argent à mon domicile qu’ils m’ont appris que cette somme devait servir à désintéresser en partie la chaine Canal Plus qui était propriétaire de la fréquence qu’ils voulaient utiliser.

 

SIR : Les 50.000.000 Frs que j’ai remis à Cheikh Tidiane NDiaye et Vieux AIDARA en qualité de trésorier du PDS sont des deniers dudit parti. Je précise que le Président de la République aussi donnait de l’argent du PDS.

 

SIR : C’est 3 ou 4 mois après la remise de 50.000.000 Frs que j’ai appris par Vieux AIDARA que lui et Cheikh Tidiane NDIAYE ont constitué une société pour l’exploitation de la chaine de télévision.

 

QUESTION : Connaissez-vous les actionnaires de cette société ?

 

REPONSE : Je ne connais pas les actionnaires de la société AN MEDIA. Dans cette affaire, je ne connais que Cheikh Tidiane NDiaye et Vieux AIDARA dans les conditions que je viens de vous décrire.

 

SIR : Deux ans après la remise des 50.000.000 Frs,  Cheikh Tidiane NDiaye que j’ai rencontré de manière fortuite, a, sur mon interpellation, répondu qu’il avait été éjecté de la société. Cependant il ne m’a pas dit qui était l’auteur de cette éjection car nous étions dans une cérémonie où nous n’avions pas l’opportunité d’échanger longuement.

 

SIR : J’ai connu Cheikh Tidiane NDiaye bien avant Vieux AIDARA, en 2002 après mon élection à la mairie de Dakar. En effet, il m’avait envoyé une correspondance par laquelle il me proposait de faire un documentaire sur la ville de Dakar et sur l’implication du Maire dans la gestion des affaires de la ville. A l’époque il était producteur extérieur de la RTS, laquelle a d’ailleurs passé à plusieurs reprises le documentaire à la télé. C’est à travers Cheikh Tidiane NDiaye que j’ai connu Vieux AIDARA à l’occasion des démarches qu’ils menaient pour la création de la société AN MEDIA. Je dois rappeler que Cheikh Tidiane NDiaye avait également fait un documentaire sur la vie du Président de la République Abdoulaye WADE. D’ailleurs j’étais l’une des 5 ou 6 personnes qui étaient présentes lors de la première projection du documentaire sur Abdoulaye WADE.

 

SIR : Le Président de la République a connu en premier Cheikh Tidiane NDiaye. En ce qui concerne Vieux AIDARA, je pense qu’il l’a connu à l’occasion des démarches pour la mise en place de la société chaine Canal Infos News.

 

SIR : Si je ne me trompe, c’est à Vieux AIDARA que j’ai remis les 50.000.000 Frs mais il était en compagnie de Cheikh Tidiane NDiaye

 

SIR : Je ne sais pas si Karim WADE était ou non impliqué dans la constitution de la société AN MEDIA ou de la chaine de télé canal Infos News. Tout ce que je sais c’est que Vieux AIDARA est un proche ami de Karim WADE et qu’ils étaient toujours ensemble. Je dois ajouter également que chaque fois qu’il y avait des problèmes à Canal Info, il se disait dans la presse que la chaine appartenait à Karim WADE. Des fois ce sont les travailleurs de canal Info eux-mêmes, qui, lors de leurs marches de protestation pour des salaires non payés, disaient dans la presse que c’est Karim WADE qui n’avait pas payé les salaires. Toutefois, je tiens à préciser que je n’ai aucune preuve que la chaine de télé est la propriété de Karim WADE.

 

SIR : Je n’ai jamais interpellé Karim WADE sur la question relative à la chaine de télé. D’ailleurs je ne m’occupe jamais d’affaires qui ne me concernent pas. Je dois préciser, pour être complet sur la question, que depuis 2009, pour des raisons politiques, mes relations avec Karim WADE étaient distantes.

 

SIR : Je ne me souviens pas avoir assisté à une réunion au cours de laquelle Karim WADE aurait déclaré à Vieux AIDARA, devant le Président de la République, qu’il n’investirait plus jamais dans les médias parce que cette activité ne serait pas rentable. Par contre, un jour le Président de la République a appelé Vieux AIDARA devant moi et celui-ci est venu avec Karim WADE. En ma présence, le Président de la République l’a sermonné en lui reprochant les émissions animées par Maïmouna NDour Faye et dont le contenu était jugé contre son régime.

D’ailleurs, à cette occasion il a même demandé à Vieux AIDARA de licencier cette journaliste. Après, on a parlé de généralités et Vieux AIDARA en a profité pour faire état des difficultés que rencontrait Canal Infos avant de demander au Président de la République de les aider à surmonter ces difficultés. Par ailleurs, à plusieurs, le Président de la République s’est plaint de ce que les « amis de Karim WADE » en parlant de Cheikh Tidiane NDiaye et Vieux AIDARA faisaient des émissions à Canal Infos qu’il jugeait comme étant contre son régime.

 

SIR : Je n’ai connu la société AHS SA que par la presse, après l’ouverture de la procédure contre Karim WADE et consorts.

 

Plus n’a été entendu à 16 heures et 30 minutes, lecture faite, persiste et signe avec Nous et le Greffier.


( Les News )



Titre de votre page Titre de votre page