leral.net | S'informer en temps réel
Mardi 9 Mars 2010

[Documents ] LE RAPPORT DU GOUVERNEMENT AMERICAIN SUR LA CORRUPTION AU SENEGAL.




Document en Français

[Documents ] LE RAPPORT DU GOUVERNEMENT AMERICAIN SUR LA CORRUPTION AU SENEGAL.

Document en Anglais

[Documents ] LE RAPPORT DU GOUVERNEMENT AMERICAIN SUR LA CORRUPTION AU SENEGAL.
pnadk549.pdf PNADK549.pdf  (1.09 Mo)
pnadk548.pdf PNADK548.pdf  (611.29 Ko)
leral .net




1.Posté par hamedin le 09/03/2010 12:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un cauchemar hante le site leral.net et ce cauchemar a pour nom Karim Meïssa Wade. Continuez ainsi, car vous rendez de plus en plus service à la famille Wade que vous attaquez 24h/24. Même les pires wadophobes commencent à en avoir ras le bol de vos morbides diatribes. Nous nous rendons de plus en plus compte du jeu satanique auquel vous vous livrez afin de remplir la mission destructrice que vos maîtres français (certains murmurent le nom de Boloré qui vous finance) vous ont confiée. Mais vous semblez ignorer que la Renaissance Africaine continue son bonhomme de chemin et détruira d´abord les parasites qui ont durant des siècles contribué à faire de notre continent la chasse gardée des ennemis de l´afrique.

Avec Karim Wade, le sénégalais conscient et patriotique sait que nous avons une immense et ultime chance de sortir enfin du sous développement endémique dans lequel vos maîtres ont foutu le continent africain.

leral.net perdra.

2.Posté par Ndiamo le 09/03/2010 12:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Yaw hamedin yangui fi yaw??? putain na nopi parceque loumala beuga wakh khéb ko!

3.Posté par modou le 09/03/2010 13:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

toi Hamedin t kun sale corrompu comment tu oses et en plus de defendre des satanés et pires pilleurs de l'histoire de notre galsen !
il é temps de remettre en question et xaliss diarouko fi si tu pe pas nakk képal sa bouche bi pour etre poli.

4.Posté par le solitaire le 09/03/2010 20:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

hamedin,
bravo, tu as assuré ta dq pour un mois. ta femme et tes filles seront bien au chaud. en 2012 tu seras au gnouf.

5.Posté par sam le 11/03/2010 02:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les américain n'ont qu'a s'occuper de leur ognons. ils ont fait pire que ce qui fait wade et clans.

6.Posté par leral .net le 04/06/2010 17:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

MERCI LERAL DE NOUS AVOIR AVERTI IL Y A 3 MOIS

7.Posté par fok le 04/06/2010 17:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mr sam tu m'as surpris; c'est comme sa que tu raisonnes; parceque ta la poche pleine. Alors faîtes tt pour ne pas trallir Karim c'est ton ami c'est un tout et kan ta nous c'est Dieu notre tout cé pas l'argent ce né rien dans ce monde pourri. C'est Dommage on est très en retard avec les idées. Le Sénégal est pauvre phsycologiquement. Et si té à la place de l'ambassadrice tu seras conrrompu alors là cé dangereux Mr.

8.Posté par ass le 04/06/2010 19:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Arretez vos conneries Wade n'a rien volé. Vous avez les preuves de ce vous avancez ? Et puis supposons que Wade vole nos sous. Mais lui au moins il met en place des infrastructures. Avez-vous connu le Senegal du temps du PS ?

9.Posté par El Hadj Sy le 04/06/2010 21:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ass,
Je ne comprends pas qu'il puisse y avoir des gens comme toi qui doutent encore que Wade, sa famille et sa cour volent le Senegal. Le vieux est un predateur jusqu'a la moelle des os. Et puis, je suis sidéré quand j'entends des reflexions du genre "lui au moins il construit des infrastructures". Basta! cela ne lui donne pas le droit de se sucrer sur le dos des Senegalais et de les sucer. J'ai hate que Wade quitte le pouvoir et qu'on fasse un audit sur sa gestion depuis 2000. Beaucoup de monde en perdrait le souffle. Que de milliards de nos pauvres Francs detournés et gaspillés. Ce rapport de L'USAID ne souffre d'aucune incongruité. Il vient confirmer ce que nous savions deja. Que la corruption gangrene toute l'administration du Senegal et tous les demembrements de l'etat. Wade distribue des millions de francs et en devises etrangeres, on dit qu'il est genereux. Non. c'est le plus grand corrompu que le Senegal ait connu. Qu'il s'emporte devant l'ambassadrice des USA ne change en rien ce que la majorité des Senegalais pense de lui. Pire qu'un criquet pelerin. Ass et Sam font certainement partie des leche-cul et des leche-botte de la cour de Wade. Ils sont prets a le defendre contre alizé, harmattan et marrées, toutes griffes dehors. Mais nak, tout a une fin. La defaite de Wade sera dure à avaler. Elle sera pire que celle des socialistes en 2000.

10.Posté par hamedin le 05/06/2010 09:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et que dire sur la corruption aux USA?

LETTRE OUVERTE D’UN CITOYEN SÉNÉGALAIS : Mme l’Ambassadeur, vous aussi !

l’Ambassadeur, vous avez (dé)livré dans les éditions de la presse nationale du jeudi 27 mai 2010, un communiqué surprenant, offensant et inhabituellement peu diplomatique dans lequel vous parlez de façon vague, imprécise et incertaine de « la perception de la corruption au Sénégal », et de votre souci génétique d’être rassuré sur la destination du dollar Us et du bon usage de l’argent de votre contribuable dans le cadre du Millenium challenge account (Mca) au Sénégal.

Madame l’Ambassadeur, il faut d’entrée de jeu noter pour le déplorer que sur la forme, la règle la plus élémentaire de la courtoisie diplomatique aurait commandé avant de rendre publique cette lettre de vous assurer que le principal destinataire en avait la primeur. Le président de la République a été réveillé à l’aube pour s’entendre lire à haute voix votre courrier diplomatique. Naturellement, connaissant Me Abdoulaye Wade, cet écart diplomatique inédit vient de vous valoir un vif et vigoureux rappel à l’ordre de Monsieur le Président de la République.

Madame l’Ambassadeur, dans le fond, votre brouillon ressemble, mot pour mot, trait pour trait, à un communiqué d’une réunion hebdomadaire d’un parti politique cinquantenaire au Sénégal. Mais dites-nous un peu comment vous, la représentante d’un Etat aussi puissant, aussi donneur de leçon, vous avez pu avec autant de légèreté insoutenable vous laisser « inonder » par un discours classique, fade et insipide qui ne diffère en aucun point de celui de l’opposition sénégalaise. Comment ?

Madame l’Ambassadeur, le Sénégal est un petit pays, mais une grande nation imbue des vertus de fierté et de justice. Notre éligibilité au Millénium challenge corporation (Mcc) est le résultat d’une évaluation rigoureuse de nos performances sur la base d’indicateurs, au nombre dix-sept (17), relatifs à la bonne gouvernance, à la liberté économique et d’investissement social ; en sus, nous avons proposé un programme d’investissement cohérent et pertinent accepté par le Mcc. Sur cinq (5) pays éligibles : Jordanie, Malawi, Moldavie, Philippines, Sénégal, seul ce dernier a pu passer toutes les étapes et dans les délais, pour obtenir l’acceptation, par le Congrès, de son programme grâce à l’engagement et la compétence technique des cadres de l’État, des bureaux d’étude sénégalais et des organisations de la société civile comme le Congad.

Si nous étions ce que vous semblez décrire dans votre communiqué, nous ne saurions atteindre pareille performance qui a mis 93 autres pays prétendants derrière nous. Notre ouverture démocratique et notre attachement aux valeurs de justice et de tolérance est sans commune mesure avec ce qui se passe ailleurs en Afrique. C’est ce qui explique les dérapages, les accusations gratuites, animés par une opposition en mal d’arguments devant toutes les réalisations du président Wade, mais persuadée de la situation d’État de droit et de tolérance, et sachant ainsi que rien ne peut lui arriver ici, qui ne relève du droit.

Une opposition parasitaire incapable de conception stratégique, à qui Madame l’Ambassadeur a donné couverts, assiettes et tables à manger tous les mois.

Madame, le débat sur la corruption au Sénégal est un piège car personne, de tous ceux qui le portent, n’a réussi à apporter une preuve tangible sur ces allégations ni pour les corrupteurs ni pour les corrompus. Ceux qui ont fait l’objet de plaintes ont présenté leurs excuses ou perdu leurs procès.

Le livre de Abdou Latif Coulibaly, un journaliste politicien engagé contre Wade et sa famille, est un tissu de contrevérités, comme l’a prouvé le rapport de l’Armp (son démenti le plus cinglant), qui est une œuvre d’indépendants professionnels qui ont audité les mêmes documents que le journaliste-politicien. Vous savez vous-même, pertinemment, que les accusations d’extorsion de fonds sur l’affaire de la deuxième licence sont un mensonge enfantin.

Les 20 milliards de FCfa de commission de Sudatel n’existent que dans la tête de ceux qui veulent à tout prix faire avaler cette couleuvre au peuple sénégalais. Ce débat est clos du fait que Sudatel a clamé haut et fort n’avoir jamais versé une commission, pour avoir gagné légalement un appel d’offres. C’est une fiction comme est fiction le fait de dire que la société « Red Sea », créée depuis 1974, appartient à Karim Wade qui devait être, à cette date, au lycée.

Madame l’Ambassadeur, l’approche des présidentielles de 2012 a libéré toutes les énergies vers la course au fauteuil de Wade et, contrairement à vous qui vous imposez « My country, right or wrong », nos opposants sont plus politiciens que patriotes et sont prêts à développer toutes les inepties et contrevérités, même si cela remet en cause les fondements de notre République, à l’image de cette idiotie politique qui consiste à parler de Généraux d’armée membres de la Génération du concret.

Madame, le prétexte du Mcm ne vous donne aucun droit de jeter, par presse interposée, l’anathème sur le Sénégal et ses institutions. A insinuer sans aucune preuve que la corruption est bien installée au Sénégal.

La corruption existe partout, car les hommes tordus sont partout, mais, comme aux États-Unis, nous avons des instruments pour la combattre et nous mettons à la disposition de la justice les dossiers qui doivent l’être. Mais ici, comme chez vous aux États-Unis, on ne condamne pas sur la base de la rumeur, surtout quand celle-ci est politique.

Madame, tout le monde le sait, le fondement de toutes ces sorties qui vous proviennent de Washington demeure l’affaire Millicom, une multinationale américaine qui refuse de remplir ses obligations financières au Sénégal, par l’intermédiaire de sa filiale Tigo, et qui s’acharne à préserver ses intérêts malhonnêtes.

Madame l’Ambassadeur semble perdre de vue que si la licence de téléphonie, qui fait l’objet de toutes ces manipulations des lobbys américains dont vous êtes, peut-être, victime, est rémunérée à son juste prix et toutes les fraudes, encore en cours, redressées, nous pourrions réaliser tous les projets prévus dans le Mca si vous reprenez votre argent.

Vous avez raison de dire que le brave contribuable américain se soucie de la bonne utilisation de son argent.

Madame, je pense que votre aveuglement vous éloigne, par moments, des véritables préoccupations du peuple américain sur la corruption et de l’utilisation de son argent.

Le peuple américain, en ce moment, s’interroge sur les conséquences sur la démocratie dans son pays de l’arrêt de la Cour suprême de janvier 2010 qui stipule que le plafonnement des dons des entreprises privées dans les campagnes électorales était contraire à la Constitution américaine, arrêt que Obama qualifie de « coup porté à la démocratie « , en ce qu’il ouvre les vannes de la corruption par des montants illimités venant d’intérêts privés qui attendront en retour d’être payés. En déplafonnant le financement privé des campagnes électorales, l’Amérique condamne sa classe politique à ces délits d’initiés récurrents, explique Patrick Sabatier dans son ouvrage : « Washington confidentiel ». Pour le journaliste Ross Colvin du Washington Post, comme pour le commun des Américains, la Cour suprême a vendu la démocratie aux affairistes.

Madame, le contribuable américain s’interroge sur la nature des relations entre Obama avec la famille Daley, maire de Chicago de père en fils, depuis 1955. Tout le monde sait que Chicago est la ville de Barack Obama qui y a fait ses classes et « il a dû composer avec la machine démocrate la plus corrompue du pays, celle du maire démocrate de Chicago, Richard Daley ».

La journaliste politique Allison Silver a déclaré « qu’Il y a trois machines électorales qui comptent dans le Parti démocrate : celle du Texas, celle de New York et, la plus efficace, celle de Chicago »,

Chicago, la ville où ALcapone avait imposé l’ordre barbare de la féodalité anté-sicilienne, est la clef de l’élection de Barak Obama.

John Mc Arthur, millionnaire natif de Chicago et président de Harper’s Magazine, affirme : « Il est absurde de suggérer que quelqu’un venant de Chicago puisse réformer. Sans l’aide de Daley, Obama n’aurait pas pu réussir ». En effet, les soutiens du maire Richard M. Daley lui ont permis de lever 800 millions de dollars en quelques mois et de braconner les meilleurs conseillers et les plus généreux donateurs de Hillary Clinton à la vitesse de l’éclair. David Axel Rod, concepteur de l’image et conseiller de Obama fut le consultant politique de M. Daley ; le secrétaire général de la Maison-Blanche, Rahm Emanuel, a commencé sa carrière politique en levant des contributions financières pour M. Daley. Michelle Obama, la femme du président, était l’une des assistantes du maire Daley.

Les affaires de corruption à Chicago sont tellement habituelles que le Fbi entretient trois unités anticorruption dans la ville, car la moyenne depuis 1972 est de deux élus emprisonnés par an. Le dernier de ces scandales concerne le gouverneur de l’Illinois, Milorad Blagojevich. L’un des anciens collaborateurs de Obama qui vient d’être arrêté car il vendait au plus offrant le siège laissé vacant par Obama ; il est le quatrième gouverneur à perdre sa place pour délit de corruption, parmi les sept derniers gouverneurs de l’Illinois.

John Kass, chroniqueur au Chicago Tribune, raconte la méthode Daley, ce que tout le peuple américain sait déjà : « Pour mener à bien n’importe quel projet public, qu’il soit grand ou petit, il suffit de graisser les pattes nécessaires ».

Le peuple américain se demande ce que le clan Delay attend en retour ; en tout état de cause, la Maison-Blanche a déjà mis son poids dans la balance pour que Chicago accueille les Jeux olympiques de 2016. « Le maire Daley pourra ainsi être réélu une septième fois, battant le record de son père. »

Le peuple américain, Madame l’Ambassadeur, s’interroge sur l’honnêteté de ses dirigeants à l’image du gouverneur de New York, David Paterson, un homme qui n’a jamais été élu, mais qui a remplacé Eliot Spitzer, qui avait été contraint de démissionner après avoir fréquenté des prostituées à Washington. Aujourd’hui, à son tour, Paterson est contraint à la démission pour corruption, détournement de fonds, trous et déficits inexplicables à son budget.

Rien que les détournements et autres surfacturations notés pour construire les toits des piscines privées des élus du seul État de New York qui gère 130 milliards de dollars, font 20 fois le montant alloué au Sénégal dans la cadre du Mca. Sans parler de cette hérésie démocratique qui permet aux parlementaires, tous les dix ans, de redessiner eux-mêmes leurs propres circonscriptions électorales, afin d’être mieux élus ; ce qui est impensable dans la démocratie sénégalaise.

Les Américains s’interrogent sur la corruption dans leur police, à l’image de l’ancien chef de la police de New York, Bernard Kerik, qui a organisé les secours au World Trade Center, le 11 septembre, incarnation du rêve américain, et secrétaire à la Sécurité sous Bush, qui vient d’être condamné, en février 2010, à quatre ans de prison, pour corruption et escroquerie.

Les Américains s’interrogent sur la corruption dans la justice, à l’image de ces deux juges du comté de Luzerne qui ont plaidé coupables, accusés d’avoir touché plus de 2,6 millions de dollars d’un centre privé de détention pour jeunes délinquants en Pennsylvanie pour condamner injustement des centaines d’enfants et d’adolescents.

Le peuple américain s’interroge également sur la pertinence de l’aide annuelle, économique et militaire d’un montant de 3 milliards de dollars, accordé à Israël, en sus des prêts garantis pour un montant de 10 milliards de dollars dont les États-Unis ont, à maintes reprises, renoncé à toucher les échéances.

De la période de 2005 où Monsieur Rotney Bent suivait le dossier du Sénégal pour son éligibilité au Mcc, à 2012, Israël a reçu environ 30 milliards de dollars des États-Unis, soit 120 fois le montant du Mca, sans critères de bonne gouvernance ou de respect des droits de l’homme ou de loi anti-corruption.

En défiance à toutes les règles internationales établies en commun, Israël continue de bafouer toutes les résolutions des Nations Unies concernant le Moyen-Orient et se livre, sans jamais recevoir une demande d’explication, à un terrorisme d’État dont le dernier en date est le massacre, le 31 mai dernier, de la flottille internationale pro-palestinienne, chargée de 10.000 T de vivres destinées aux habitants de la bande de Gaza, enfermés et affamés par Israël, avec la complicité de l’Amérique et le silence de la communauté internationale qui a fini d’épuiser le lexique diplomatique de la réprobation.

a suivre

Par Abdoul Latif Aïdara


11.Posté par masta le 05/06/2010 14:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

fous nous la paix avec ta putin de lettre ouverte. WADE n'est rien d'autre qu'un voleur. On n'a pas besoin de faire avec un chien car il ne connait k le bâton.

12.Posté par Ed. le 27/08/2010 13:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le seul MOT qui vaille c'est celui légitime et souverain du peuple sénégalais. u[Karim est ses obligés ne sont point la solution des sénégalais]u.
Quant à vous griots des WADE cessez de nous pomper le vent. Vous n'êtes point à même de nous convaincre et ARRETEZ de nous passer votre infernal disque raillé sur le PS qui a ... Si nous avons confié à WADE la gestion des biens sénégalais, c'est parce que nous pensions qu'il n'allait pas tout le temps passer sa vie à regarder dans le rétroviseur, en nous ressassant ses vielloteries moyenâgeuses qui n'ont point d'intêret pour nous.
Nous avions confiance en lui, et rendez-vous compte, AVEUGLEMENT, jusqu'à lui remettre les pleins pouvoirs. Aujourd'hui que ce passe-t'il, à notre grand regret ? Il nous bombe que son fils est le meilleur des sénégalais. Quel outrage ! Quel crime ! Quelle injure ! Quelle injustice ! faite aux sénégalais. Quelle insipe HONTE que d'être un Wade !
WADE n'a pas respecté le contrat qui le liait aux sénégalais. Voilà la vérité. Tout le contraire! Il a plutôt servi de juteux marchés de milliards de F CFA à ses lappeurs de derrière, après s'être bien évidemment bien servi, et de bonne guère.
Et l'on nous soutient que les sénégalais sont heureux. MENSONGE ! Que de frasques financières, que de déballages impropres, que de scandales dégradant, que de monstruosité, que d'indicibles forfaitures, etc. nous avons expérimentés.
J'ai TROP mal et mon pays chéri va plus que mal.
Aïe pauvres de mes soeurs et frères qui vivions en 2001 sur des nuages de rêves les plus entreprenants, confiant en l'avenir, dans la main d'une personne, Abdoulaye WADE, qui, de 2002 à aujourd'hui, 2010, nous a DECUS, nous a faits OUTRAGES, nous a HONTIS devant la communauté internationale (SEGURAGATES, etc.), nous a BRIMES, nous a ASSASSINES dans les Commissariats et autres.
Notre MESSIE sénégalais nous a emporter ... Aïe ! Aïe !
Comme le Sphynx, CEPENDANT Nous, sénégalais, avons plus de tours et de vies dans nos besaces. Nous allons mettre un terme à toutes ces porcheries. Nous allons le lui démontrer. C'est bien Nous qui FAISONS et DEFAISONS et pas lui notre MANDANT, notre Serviteur.
Pour ceux qui ont profité des sénégalais sous WADE, je veux dire les WADRUGES, l'on saura régler leurs comptes, sans tam tam ni vuvuzela, et Où qu'ils peuvent s'éparpiller à travers le globe, et quelque soient les stratégies qu'ils pourront développer pour tenter de nous passer entre les mailles.
FINI le phénomène de transhumance avec son lot d'injustices, de forfaitures, d'incapacités, de malhonnêtetés. Nous continuerons le débat en profondeurs. Le devoir me reconvoque.
A BAS et MORT aux transhumans, les 7 plaies du SENEGAL.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site
Titre de votre page Titre de votre page