leral.net | S'informer en temps réel
Mercredi 30 Juin 2010

Dossier Licom - Lumière sur la cession de la quatrième licence


Si l’attribution de la troisième licence à Sudatel a fait couler beaucoup d’eau et d’encre, cela n’a pas été tellement le cas pour la quatrième à l’exception des récriminations de l’intersyndicale de la Sonatel qui sent la marge de manœuvre de son entreprise menacée. En effet des éclairages de la part d’acteurs du secteur des télécommunications ont permis de savoir que «l’attribution de la quatrième licence ne s'est pas faite sur la base d’une compétition».



Dossier Licom - Lumière sur la cession de la quatrième licence
Et d’argumenter que «c’est un opérateur qui a un câble qui passe au large de nos côtes et qui a demandé à avoir un point d'atterrissage pour proposer du transport de données ce qui permet de rompre le monopole de la Sonatel avec SAT3 (et demain SAT 3 + ACE) ce qui est une bonne chose», a-t-il fait remarquer. Maintenant, s’est-il quand même interrogé, «pourquoi n'a t'on pas parlé du rôle de l'ARTP et du ministère des TIC dans cette affaire?»

Ce quatrième opérateur va intervenir dans le système de contrôle des communications téléphoniques internationales entrant dans le pays. Ce nouveau système est institué par le dé¬cret N°2010-632 du 28 mai 2010 qui fixe un seuil minimum des tarifs de terminaison des communications téléphoniques entrant au Sénégal.

Ibrahima Lissa FAYE

Visitez pressafrik.com
(Plus d'informations demain sur leral .net)



Titre de votre page Titre de votre page