leral.net | S'informer en temps réel

Dr Alioune Sarr, président du CNG, sur les attaques de Lac 2, « une bouche qui saigne, ne dit jamais rien de bon »

Apres sa défaite contre Modou Lô, Lac de Guiers 2 a attaqué tout le monde. Le lutteur le « plus détesté de l’arène » a même cogné le CNG qui l’a sanctionné par une rétention de 7 millions de Fcfa sur son reliquat. En réplique à cette sortie, le président Alioune Sarr lui demande de se demande conformer au règles régissant l’arène.


Rédigé par leral.net le Mardi 6 Février 2018 à 10:27 | | 0 commentaire(s)|

Dr Alioune Sarr, président du CNG, sur les attaques de Lac 2, « une bouche qui saigne, ne dit jamais rien de bon »
« Je pense que le Cng n’a pas à répondre face à des réactions d’un sportif qui a perdu son combat. Mais il est bon tout simplement de faire contre les règles, les accepte depuis qu’il est lutteur. Comité national a toujours travaillé avec ces règles. Je peux dire que, depuis une décennie, il y a pas beaucoup de changements, c’est une diminution des pénalités financières.

Vous savez, un proverbe wolof dit qu’une bouche qui saigne, ne dit jamais rien de bon. Les sportifs, en général, s’ils gagnent, toutes les règles sont belles. Mais dès qu’ils perdent, ils veulent mettre tout sur le dos de ceux qui les encadrent par des règles, alors que sportivement, ils devaient prendre assez de recul et surtout analyser avec leur structure, les raisons de leur défaite.

Les pénalités, la sortie de l’enceinte, les sanctions financières ont toujours existé. Je voudrais tout juste rappeler que nous sommes dans une démocratie. Et que si quelqu’un se sent lésé, au-delà même des règles qui régissent ce pays. S’il pense que ce que les gens ont fait n’est pas juste, il peut porter plainte, même dans le civil.

Je tiens tout simplement à rappeler qu’un contrat est signé, avant toute manifestation entre le promoteur et le Comité national, entre le promoteur et le lutteur en présence de son manager, sous l’égide du CNG. Donc, tout ce qui a été fait, est une simple application des règles.

Je suis fort étonné que ce garçon que j’ai considéré comme très serein, puisse exploser. Il a peut-être ses raisons. Mais il faudrait savoir raison garder. Et c’est l’occasion pour moi encore, d’insister sur ce que je dis souvent. Il nous faut des structures de base, des écoles et des écuries fortes, pour mieux encadrer ces jeunes, afin de leur éviter certaines sorties malheureuses et qui ne font honneur à personne ».




Vox Populi



Cliquez-ici pour regarder plus de videos