leral.net | S'informer en temps réel
Lundi 21 Février 2011

ENQUETE DE LA DIC SUR LES MALVERSATIONS A LA FONDATION EDUCATION SANTÉ : L’administrateur directeur général tombe


L’enquête de la Division des investigations criminelles (Dic) sur les malversations à la Fondation Education Santé suit toujours son cours avec une « prise » au sommet. Des éléments accablants se sont succédé contre l’administrateur directeur général de la Fondation, finalement écroué, selon des sources autorisées. Ce dernier était lié par un contrat en bonne et due forme avec ladite Fondation.



ENQUETE DE LA DIC SUR LES MALVERSATIONS A LA FONDATION EDUCATION SANTÉ : L’administrateur directeur général tombe
« L’As » révélait en exclusivité un détournement de 360 millions de F Cfa à la Fondation Education-Santé que préside la première Dame, Madame Viviane Wade, ainsi que l’arrestation d’un Français du nom de Sébastien Couanet. Selon des sources autorisées, l’enquête de la Division des investigations criminelles (Dic) a formellement mis en cause l’administrateur et directeur général de la Fondation, mis aux arrêts. Ces sources précisent que c’est un audit interne qui a révélé que plusieurs dons destinés à la Fondation ont été soustraits des caisses par l’administrateur-directeur général, qui avait signé un contrat en bonne et due forme avec ladite Fondation.

Mis en face des éléments de l’audit, le directeur général a néanmoins contesté les faits. Mais la Dic a pu établir des manœuvres frauduleuses, notamment de fausses factures et des commandes fictives qui ont permis les détournements facilités par la position de l’administrateur, qui avait des pouvoirs de dépenses. Un détournement que la Fondation estime à 360 millions de F Cfa dans sa plainte. Mais, pour le moment, la Dic n’a pas encore confirmé ou infirmé le montant mis en cause. Il reste que plusieurs Sociétés ont permis de recycler les fonds détournés comme nous l’écrivions.

Pour l’instant, aucune autre personne proche de la Fondation n’a été entendue. Comme nous le révélions, c’est la deuxième affaire du genre qui secoue la Fondation de la première Dame. Il y a de cela plusieurs mois, le nommé Pape Faye avait été condamné par le Tribunal de Paris à la suite d’une plainte de Viviane Wade. Ce Sénégalais avait empoché au nom de la Fondation plusieurs milliers d’euros auprès de la Société Areva. L’affaire avait été, d’ailleurs, jugée devant les Tribunaux français et Pape Faye s’en était tiré avec une condamnation avec sursis. Seule différence avec cette affaire, le dossier pendant à la Dic résulte de détournements de fonds à l’interne.

Cheikh Mbacké GUISSE

(Plus d'informations demain sur leral .net)




1.Posté par copa le 21/02/2011 15:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Qui est cet administrateur ? un senegalais ou pas ? un aman ou pas de mme wade ?
que fais cet argent hors du senegal?

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site
Titre de votre page Titre de votre page