leral.net | S'informer en temps réel
Vendredi 26 Mai 2017

EXCLUSIF : Zoom sur les 131 propriétés et 86 comptes bancaires de Yahya Jammeh


De graves accusations ont été portées à l’endroit du Président Yahya Jammeh qui aurait dans son patrimoine 131 propriétés et 86 comptes bancaires, avec sa « compagnie fourre-tout » Kanilai Group International (KGI) avec ses succursales. En passant par le riz, la réexportation de tracteurs, du riz, du sucre, de la farine, de la pâte de tomate, de la mayonnaise, de l’huile végétale, du ciment, jusqu’au mines et des prêts bancaires dans des banques sans garantie. Leral.net vous propose des documents à l’appui. A vous de juger.



Annuellement, le Japon a accordé 12 500 tonnes de riz; 3 600 tonnes de farine; des tracteurs et de l’engrais annuels aux habitants de Gambie.

 Le riz a été vendu au prix de D425, puis augmenté à D575; Les tracteurs évalués à 20 000 $ US ont été vendus en espèces.

 Kanilai Group International (KGI) aurait également un magasin de mode, une boulangerie, une boucherie et d'autres entreprises

 Le président Jammeh aurait acheté Futurex Building qui accueille KGI, le ministère de l'Énergie et le ministère de l'Enseignement supérieur. Il a aussi acheté la station de télévision Maligan pour D42 millions, après sa saisie et sa mise aux enchères par le tribunal :

 Bato Kunku a été clôturé pour D36 millions
 La mosquée de Jammeh à Gunjur a coûté D70 millions
 Wanna Beach D15 millions
 Leman Street D5,6 millions
 Banjulinding 1 et 2 fermes à D12 million
 Farato à D1,8 millions
 Bijilo à D4,2 millions
 Bujenga-Asombi Bojang 'compound à D16 million
 Fajara à D5 millions
 Kanilai à D20 millions
 KGI a aussi financé tous les nombreux voyages de la Première Dame ainsi que la diplomatie de Jammeh.
 Jammeh a concocté un prêt de D35 millions de Trust Bank
 un autre prêt de 2,7 millions de dollars US de la Trust Banjul Bank hors taxe
 D10 millions à la SSHFC
 Jammeh posséderait des mines d'or à Basse
 L'entreprise de minerai de sable de Jammeh est dirigée par Tony Gitters, un Libanais
 






















Titre de votre page Titre de votre page