leral.net | S'informer en temps réel

Eclairage sur la fermeture de sa mosquée: Dr. Khadim Mbacké rassure, mais détecte des actes de mauvaise foi

Comme partagée par votre site leral.net, à Touba, la mosquée de Serigne Khadim Mbacké, chercheur à l’Institut Fondamental d’Afrique noire (Ifan), avait été momentanément fermée le samedi. Sur les raisons avancées, on parlait de soupçons d’activités «salafistes» et «wahhabites» en gestation. Invité de l’émission Taxawu Jangat de Sunugal 24, Dr. Khadim Mbacké a rassuré sur la courte durée de ce malentendu, mais l’homme y détecte aussi des actes de mauvaise foi.


Rédigé par leral.net le Lundi 12 Avril 2021 à 23:37 | | 0 commentaire(s)|

Construite dans un espace dédié aux décharges publiques, la mosquée avec l’autorisation du 5ième Khalife général des mourides, Serigne Saliou Mbacké est née en 2000 avec une école pour le quartier. Serigne Saliou s’est déplacé en personne pour constater de visu les travaux. C’est donc une mosquée qui existe depuis plus de 20 ans, explique le Dr Khadim Mbacké.

Mais sur cette fermeture survenue pour un court moment, il ajoute que « c’est quand où l’on comptait bâtir une salle pour les femmes, pour leurs prières et besoins que des hommes de mauvaise foi ont été voir le préfet pour donner une lecture contraire à ce qui était en cours. C’est ainsi que les travaux ont été arrêtés…

Après échanges et constats avec les autorités, les choses sont revenues à la normale. Les portes de la mosquée sont ouvertes et les prières ont repris, les clefs ont été remises aux détenteurs. Mais le chercheur à l’IFAN en cet incident, y détecte des agissements plutôt tendancieux, voire même de mauvaise foi…



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page