leral.net | S'informer en temps réel

Ecole des Douanes: Les soldats de l’économie invités à s'opposer aux crimes économiques

La lutte contre la corruption a fait l’objet d’échange à l’École nationale des Douanes. Les futurs soldats de l’économie ont été fortement sensibilisé sur leurs responsabilités futures. Ladite initiative, dit-on, entre dans le cadre de la quinzaine nationale de lutte contre la corruption.


Rédigé par leral.net le Dimanche 12 Décembre 2021 à 17:43 | | 0 commentaire(s)|

Ecole des Douanes: Les soldats de l’économie invités à s'opposer aux crimes économiques
Dans le cadre de la 5ème édition de la quinzaine nationale de lutte contre la corruption, une journée de sensibilisation et de partage destinée aux élèves de l’École nationale des Douanes a été organisée par l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac). « De votre action et de votre attitude devant certaines situations dépendront la santé de vos concitoyens, la survie de nos entreprises et l’équilibre de notre budget », a soutenu la présidente de l’Ofnac, Seynabou Ndiaye Diakhaté, qui invite les soldats de l’économie à ne pas fermer les yeux devant des crimes économiques.

« De même, par votre simple attitude, les barrières de protection de l’industrie nationale contre la concurrence déloyale pourraient tomber et le bien-être de toute la nation pourrait en prendre un sérieux coup du fait de l’insuffisance de ressources budgétaires susceptibles de financer les services sociaux de base », a-t-elle ajouté, non sans rappeler le rôle essentiel de ceux-là qu’elle considère comme le dernier rempart dans la défense de notre économie.

D’après « Le Soleil », Mme Diakhaté a souligné l’intérêt pour l’institution d’avoir une démarche participative pour une meilleure politique de prévention. Cette « démarche se justifie, dit-elle, par la nécessité de mieux vous outiller sur la lutte contre la corruption et de faire de vous des relais fiables dans la promotion des valeurs d’intégrité, de transparence et de responsabilité ». À l’en croire, ces valeurs devraient irriguer davantage l’administration sénégalaise.

Pour sa part, le Directeur du contrôle interne de la Douane, Abdou Khadre Djeylani Niang, estime que l’organisation de cette journée de sensibilisation vient à son heure. Car « la corruption constitue un des plus grands obstacles au développement des États et des peuples. Les enjeux liés à la lutte contre ce fléau ont justifié les mesures prises par l’administration des Douanes.

Ainsi, elle a très tôt pris en compte la lutte contre la corruption dans les statuts du personnel, dans le code d’éthique et de déontologie des agents des Douanes ». Cette journée de sensibilisation contribuera, de son point de vue, à bien outiller les futurs contrôleurs et sous-officiers des Douanes. Elle devra aussi permettre, à ses yeux, à chacun d’entre eux, dans ce nouveau contexte, d’être un pilier de l’administration des Douanes dans l’accomplissement de sa mission.

Sur un autre registre, Seynabou Ndiaye Diakhaté a rappelé que l’Ofnac dépose deux types de rapports ; celui d’activité destiné au Président de la République annuellement mais les rapports d’enquête sont remis directement au procureur, le maître des poursuites. Elle a aussi reconnu l’existence de vide juridique dans les textes de lois sur la corruption qu’il faut combler : « Nous avons mis en place un comité de lecture des textes qui fera des propositions remises aux autorités ».


Ousmane Wade

Titre de votre page Titre de votre page