leral.net | S'informer en temps réel
Mardi 26 Avril 2011

El-hadji Diouf, itinéraire d'un talent gâché


Il fait partie de ces joueurs dotés d'un indéniable talent qui laisseront une fois leur carrière de footballeur achevée, un sentiment de gâchis incroyable. Double ballon d'or africain 2001 et 2002 à seulement 21 ans, le joueur originaire du Sénégal alors promis à un brillant avenir traîne actuellement sa peine en Ecosse, chez les Glasgow Rangers à seulement 30 ans et n'est plus retourné en sélection du Sénégal depuis plus de deux ans. Décryptage.



El-hadji Diouf, itinéraire d'un talent gâché
Né le 15 Janvier 1981 à Dakar, El-hadji Ousseynou Diouf passe son enfance à Saint-louis où son talent pour le football sera très vite repéré. En 1995, c'est à Sochaux qu'il posera ses valises pour suivre sa formation. Quatre ans plus tard et après une dernière saison où il intègrera l'effectif pro du club du Doubs, il rejoindra le Stade Rennais pour 40 millions de francs. Premier transfert et premières désillusions, le lion de la Teranga vivra une année globalement décevante durant laquelle il se fera surtout remarquer en dehors des terrains (notamment coupable un accident au volant d'une voiture conduite sans permis). A seulement 18 ans, Diouf annonce la couleur: c'est un joueur à fort tempérament dont la gestion s'annonce d'ores et déjà délicate.
C'est en 2000 que sa carrière va se lancer, au Racing club de Lens qui, sous la houlette de Rolland Courbis, décide de le prendre en prêt avant de lever l'option d'achat l'année suivante. Durant deux saisons, El-hadji Diouf fait le bonheur du club de Gervais Martel avec à la clef en 2002 une deuxième place en championnat au terme d'une saison de haute volée. Quelques écarts de conduite tel que son retour tardif de la CAN 2002 où lui et ses coéquipiers échouèrent en finale face au Cameroun ne freineront pas son ascension fulgurante. Double ballon d'or africain, il se fit connaître du grand public lors de la Coupe du monde 2002 ou il emmena avec brio son équipe en quart de finale (une deuxième pour un club africain à cette époque, succédant au Cameroun en 1990). Nommé septième meilleur joueur de ce mondial par la FIFA, il signera dans la foulée à Liverpool pour un montant de 10 millions d'euros.
La consécration en Premier League?
Diouf accomplit ici l'un de ses rêves - signer dans un grand club anglais - même s'il n'imaginait assurément pas celui-ci aussi prématuré. Sous la direction de Gérard Houiller, il débuta en fanfare avec un doublé lors de son premier match à Anfield, son seul fait d'arme en deux saisons puisqu'il ne marquera que 3 petits buts en 55 matches de championnat durant cette période. Pire, il retombera dans les travers aperçus a Rennes, étant coupable entre autres d'un nouvel accident de voiture et de multiples crachats envers des joueurs mais aussi envers des supporters, ceux du celtics en temoignent. Sam allardyce, le coach qui relancera le sénégalais a bolton puis à blackburn, pointa du doigt le manque de gestion du cas Diouf lors de son passage à Liverpool « Il n’avait droit à aucune prise en charge, contrairement à ce qu’on peut attendre d’un club du standing de Liverpool. Il était livré à lui-même bien trop souvent et n’était pas conseillé. Je pense qu’il s’est perdu là-dedans. Les activités hors-football sont désastreuses pour l’intégration d’un joueur dans une nouvelle équipe et Liverpool n’a pas été à la hauteur. Ils ne l’ont pas aidé à trouver un logement. Ils ne l’ont pas aidé à gérer son argent. Diouf avait tout pour être une star mais il s’est perdu à Liverpool ».
Tout sauf un long fleuve tranquille
Qu'à cela ne tienne, la star sénégalaise ne compte pas abdiquer et compte bien prouver sa valeur outre-manche. C'est ainsi qu'en 2004 il décidera de tenter l'expérience à Bolton, sous forme de prêt. Celui-ci s'avèrera payant puisque Dioufy de son surnom prouvera qu'il est avant tout un bon joueur de football en inscrivant 9 buts et en affolant les défenses de par ses dribbles déroutants, avec pour résultat un transfert définitif chez les Wanderers. Mais sa carrière ne sera jamais un long fleuve tranquille comme l'atteste sa saison suivante où il se blesse à plusieurs reprises, ne faisant de surcroît pas les efforts nécessaires pour retrouver son meilleur niveau tout en prétextant la peur de se blesser à nouveau. Les deux saisons suivantes seront de bonne facture, formant un duo de qualité avec Nicolas Anelka au sein de l'attaque des Wanderers. On commence alors a penser que Diouf serait en train de rentrer dans le rang et on se prend à imaginer un avenir sous de meilleurs auspices pour le natif de Dakar. Courtisé notamment par L'Athlético de Madrid, l'AS Rome ou encore le Werder de Brème, il choisit en 2008, à la surprise générale, de prendre la direction du promu Sunderland de Roy Keane alors entraineur des Blacks Cats, affirmant souhaiter demeurer dans le championnat anglais. C'est cette même année qu'il décide de prendre sa retraite internationale suite à la CAN 2008 ou il fut notamment retrouvé en boite de nuit la veille du match face à l'Angola, une récidive pour le désormais ex-capitaine des lions de la Teranga.
Son transfert à Sunderland s'avèrera être un échec, le sénégalais n'étant que trop peu utilisé, il affirmera après seulement six mois sa volonté de quitter le club du nord de l'Angleterre. Son choix se porte alors sur Blackburn, club coaché par son mentor Sam Allardyce. La transaction s'effectuera durant le mercato hivernal de 2009. Mais la présence de son ancien manager à Bolton ne suffira pas a relancer le joueur qui s'enlise péniblement dans les affaires extra-sportives comme l'atteste cette affaire de proxénétisme révélé par le Daily Mail en 2010 mais également de nouveaux problèmes de délits routiers. Sur le terrain ce sont ses prises de becs récurrentes et souvent violentes avec certains adversaires, son affaire d'insulte raciale envers un ramasseur de balle qui prennent le dessus sur ses performances en demi-teinte. Lors d'un sondage en 2009 regroupant plus de 2500 fans de football anglais, il fut nommé comme étant le deuxième joueur le plus détesté d'Angleterre se plaçant entre Cristiano Ronaldo et Joey Barton, avant de remporter la palme l'année suivante, conséquences des multiples frasques qui ont narré sa carrière en dents de scie. Celle de trop fut commise le 8 janvier 2011 lorsque le « bad boy » se permit d'insulter ouvertement un joueur des Queens Park Rangers alors victime d'une fracture de la jambe par un pathétique « va te faire f..... toi et ta jambe ». Son départ de l'Angleterre semblait désormais inéluctable.
El-hadji Diouf, héros ou zéro?
Alors qu'il venait tout juste de souffler ses trente bougies, l'enfant de Balakos, devenu ennemi public numéro un en Angleterre n'eut d'autre choix que de s'exporter loin du pays de sa Majesté. Pas si loin que ça en définitive puisqu'il optera pour l'Écosse et les Glasgow Rangers sous la forme d'un prêt. Mais on ne refait pas le bonhomme, et après seulement 3mois il fit déjà honneur à sa réputation de bad boy du football en étant au centre de nombreuses polémiques sur les terrains de Scottish Premier League. Étant actuellement en prêt, son avenir reste plus que jamais en pointillés, son caractère explosif et sa réputation sulfureuse semble d'ores et déjà lui fermer les portes d'un éventuel retour en Angleterre. Coté sélection nationale, le fougueux sénégalais prit sur lui pour s'excuser des polémiques antérieures puis annoncer en 2010 son désir d'y revenir, appel pour le moment ignoré par le sélectionneur actuel Amara Traoré, désireux de ne pas mettre en danger la cohésion du groupe actuel. D'avantage hais qu'adulé, La carrière d'El-hadji Diouf n'est pas encore à son terme, mais elle résonne déjà comme étant un immense gâchis, pour ce joueur esthète qui aura malheureusement d'avantage marqué le monde du football par ses innombrables frasques que par ses dribbles déroutants, la dernière en date faisait état de son amitié avec la famille Khadafi et viendra remplir une liste déjà bien /trop Garnie.




1.Posté par Fan's de Dioufy le 26/04/2011 16:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nul n'échappe à son destin, c le destin que Dieu a voulu pour lui mais il est et restera un des meilleurs de sa generatio et le meilleur de tout les temps pour le Sénégal !!!

On lui doit bcp ns Sénégalais

Dioufy fire 4 life

2.Posté par mor le 26/04/2011 16:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le 15 décembre 1981 il avait déjà 7 ans et il le sait bien. Quand est ce qu'il est né à Dakar ?

3.Posté par aba le 26/04/2011 17:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

dioufy restera le meilleur joueur africain au monde il represente le peaux noir en europe parceque ai vous etiez ici comme nous vous verais que dioufy n est pas indiscipline walahi

4.Posté par le 26/04/2011 17:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il a été mal conseillé dès le début.

5.Posté par chiko le 26/04/2011 17:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il est le roi

6.Posté par ndeye soda seck le 26/04/2011 17:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dieu seul sait combien j'aime elhadji diouf car je l'apel afectueusemt mon fils je prie le seigneur de le protèger thie barkè serigne touba

7.Posté par Euyineuw .......................... le 26/04/2011 17:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dioufy , nous ne te remercierons jamais assez nous sénégalais , tu as su nous faire rêver bien éveillés . Merci fils , à toi et à tes potes de 2002 .merci pour tout .

8.Posté par zen le 26/04/2011 18:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

wawaw kou wakhal yalla khamni elhaj diouf est et restera le meilleur joueur senegalais de tous les temps, wayé nak lo guis ci adouna diar diar la, il a marké son temps et c'est l'essentiel, mane xawma loutax nit kou nioul sokhor té ignane rek, ah non way

9.Posté par pelé le 26/04/2011 22:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Soyez sérieux; Diouf n'est pas né en 1981 ; et çà, vous le savez parfaitement. Alors, cessez de mentir et informez vrai !

10.Posté par talibe le 26/04/2011 22:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Palmarés El hadji Diouf (né en 1974) : Zéro trophée à part deux distinctions honorifiques de ballons d'or africains et une Coupe de la Ligue Anglaise en 2003 , ou il était remplacant
* Viré de Liverpool - 3 buts en 55 matchs
*4 saisons à Bolton : 21 buts pour 114 matchs
*Sunderland une saison : 0 but en 14 matchs
*Blackburn Rovers : 7 buts en 59 matchs
*Rennes 28 matchs et 1 but.
*Meilleur saison à Lens 2001- 2002: 10 buts en 28 matchs
*Coupe d'europe avec Liverpool et Blackburn: 3 buts en 23 matchs pour un ATTAQUANT !!

En un moment , il faut arrêter de palabrer et laisser parler les statistiques ..
Les grands champions ne chantent pas leurs louanges eux même , ils laissent le soin aux observateurs de commenter leurs exploits
Même s'il a avec ses copains hissé trés haut le drapeau du Senegal en 2002 , il l'a aussi sali et rabaissé au plus bas par son comportement: Scandale sexuel, alcoolémie, dépravation morale , etc...
Son plus grand protecteur Allardyce l'a même traité d'idiot...

11.Posté par beuss le 26/04/2011 23:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La malchance de DIOUF, c'est d'avoir été élevé par des femmes.
DIOUF aurait été un autre s'il avait été éduqué comme il se doit par un homme de poigne.
Je connais beaucoup de personnes qui ont grandi dans un milieu féminin, c'est le même problème.

12.Posté par dobo le 27/04/2011 00:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

kéna douguékh lo nampoule

13.Posté par mbay le 27/04/2011 00:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le meilleur il l'est et e resteras encore tres longtemps

14.Posté par mbaye niang talibe serigne touba le 27/04/2011 02:04 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

diadieuf elhadji sache que nous sommes fier de vous. detends toi aussi parceke raw nga gayi. g vu en reve un jour serigne touba et il demendait apres toi. alor sache que ta acquis ton grade de talibe. aussi les senegalais sont conscient de tous le biens que tu fais de gauche à droite repond ceci a tes detracteurs : NUL N'EST PARFAIT

15.Posté par anti diouf le 27/04/2011 02:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

talibe poste 10 merci.....tu as tout dit...rien a ajouter sauf que c un gros con et qu'ils n'ont que de courtes memoires,ces gens qui le glorifient.

16.Posté par lilkhadioufyyyyyyyyy le 27/04/2011 07:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Anti Diouf c toi ki ne conné rien talibé di k des conneries akk limou meuna done disons merci a Diouf rek mou diékh take yalla nako yalla lafale thiate té yoke aye meune meuname ak bépe sénégalais té dieulé fi ablay wade indi Idrissa seck amine lollll

17.Posté par thomas le 28/04/2011 17:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci leral.net de ne pas s'approprier le travail d'un journaliste amateur passionné de football (en l'occurrence moi) et d'avoir la décence de mentionner mon nom au moins une fois dans l'article.
Au vue des commentaires, je tiens a dire que je suis un grand fan de Diouf tout simplement déçu de la trajectoire qu'il à prise alors qu'à son arrivée a Liverpool il ambitionnait de faire partie des 5 meilleurs joueurs du monde...
A propos de son age, je sais aussi bien que vous les spéculations concernant sa fausse date de naissance, mais n'ayant pas de certitudes sur ce sujet, je ne peux me permettre de prendre en compte cela dans mon article.
Au plaisir

18.Posté par pereira celestin le 29/06/2012 03:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

el hadj a honore le drapeau senegalais et l'a soulevè a un niveau tres haut.svp respectons la generation 2002 et surtout celui qui a ete 2fois ballon d'or et septieme joueur mondial...svp dites SON EXELENCE SIR EL HADJ OUSSEYNOU DIOUF,LE SEIGNEUR du ballon rond.Que dieu lui accorde longue vie et pleine de santè.SON EXELLENCE EL HADJ OUSSEYNOU DIOUF,tout le peuple senegalais te doit beaucoup et te dit merci pour tout !!!!!!!!!!!

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site
Titre de votre page Titre de votre page