leral.net | S'informer en temps réel

Elène Tine : « L’Assemblée nationale sous la 12e Législature a été vassalisée et la responsabilité de Moustapha Niasse est engagée »


Rédigé par leral.net le Jeudi 8 Juin 2017 à 17:39 | | 0 commentaire(s)|

L’ex députée de Benno Bok Yakaar, Elène Tine estime que l’Assemblée nationale, sous la 12e Législature, a été « vassalisée et pilotée de loin par la mainmise l’exécutif » et que la responsabilité du Président Moustapha Niasse est engagée, notamment dans la gestion des questions écrites formulées et classées sans suite à propos des « scandales » Bictogo et les machines de radiothérapie de l’hôpital Aristide Le Dantec.
 
« L’Assemblée nationale sous la 12e Législature a été vassalisée et pilotée de loin par la mainmise de l’exécutif et la responsabilité de Moustapha Niasse est engagée. Car, un député qui envoie une question écrite et que l’exécutif ne réponde pas, Moustapha Niasse, en tant que Président de l’Assemblée nationale, doit se faire entendre et les convoquer.

Il y a eu des questions écrites comme celle que j’ai formulée sur l’affaire Bictogo et les fameux 13 milliards FCFA et l’affaire de la machine radiothérapie qu’une autre collègue avait abordée. », a dénoncé Elène Tine qui était l’invité cet après-midi, de l’émission Yoon Wi d’El Hadji Assane Guèye.

 
« L’Assemblée nationale a failli. Yakaar Tassna, cette législature a déçu. Certes, on a voté plus de 145 lois, mais on aurait pu diligenter des commissions d’enquête parlementaire et mettre aussi en branle des initiatives de propositions et de projet de lois nouvelles. Ça n’a pas été le cas et on nous attendait là-dessus. Quelque part, les Sénégalais ont été dépités par cette 12e Législature. J’ai tiré la sonnette d’alarme quand j’étais à l’Assemblée, le Peuple doit demander un bilan aux députés », a-t-elle ajouté.
 
Hélène Tine qui participe pour ces Législatives de juillet prochain sous la bannière de la coalition Manko Wattu Senegaal dirigée par Khalifa Sall, a aussi expliqué que les politiciens sénégalais ont raté le train de l’histoire avec le défaut d’unité totale dans cette coalition qui aurait pu changer l’histoire de l’Assemblée nationale en imposant une cohabitation à la mouvance présidentielle.
 
Massène DIOP Leral.net
 
 



Cliquez-ici pour regarder plus de videos