leral.net | S'informer en temps réel

Encore un succès diplomatique pour le Président Macky Sall (Par Ibrahima Sène)


Rédigé par leral.net le Lundi 5 Juin 2017 à 13:40 | | 0 commentaire(s)|

Encore un succès diplomatique pour le Président Macky Sall et son Ministre des Affaires Etrangères, qui va rester comme une arête en travers de la gorge de nos opposants, qui jubilaient face au rappel d'Israël de son ambassadeur! Voilà le texte qui illustre ce succès:

 

En marge du 51e sommet de la Cedeao, le Président Macky Sall et le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, se sont entretenus à Monrovia ce dimanche 04 juin. Les deux dirigeants ont convenu de la reprise des relations diplomatiques entre les deux pays.

Tel-Aviv a décidé le retour à Dakar de l’ambassadeur d’Israël au Sénégal, informe un communiqué conjoint des deux parties publié le même jour. Le Premier ministre de l’Etat hébreu a décidé « la reprise et le renforcement de la coopération entre les deux pays » et a invité le ministre Mankeur Ndiaye à effectuer « prochainement » une visite en Israël.

Pour sa part, le Président Macky Sall a apprécié « avec satisfaction » ces mesures. Et dans l’esprit de la déclaration conjointe Cedeao/Israël issue du sommet de Monrovia, le Sénégal a pris bonne note de l’intention de l’Etat d’Israël de bénéficier d’un statut d’observateur auprès de l’Union africaine.

Israël avait brutalement interrompu ses relations avec le Sénégal, en rappelant son ambassadeur à Dakar en fin décembre 2016, un acte hostile et très élevé dans l’échelle des « ripostes » diplomatiques. Cela fait suite au vote –quelques jours plus tôt- , de la résolution 2334 de l’Onu en faveur de la création d’un Etat palestinien. Outre le Sénégal, la Nouvelle-Zélande et le Venezuela, initiateurs de la résolution devant le Conseil de sécurité, avaient subi l’ire de Benyamin Netanyahou.

Soutenu par une opinion publique proche des positions palestiniennes, le Sénégal avait campé sur sa position, d’autant qu’il préside le Comité pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien -depuis sa création, le 10 novembre 1975.

Israël a profité de sa proximité avec plusieurs pays de la Cedeao (Libéria, Togo, Sierra-Léone) pour se faire inviter à ce sommet, provoquant la décision du roi Mohamed 6 de ne pas faire le voyage de Monrovia alors que le Maroc cherche à intégrer la Cedeao.


ISRAEL, BIEN SEUL...


Israël qui a réussi à créer des points de fixation durables en Afrique de l’Est principalement, active sa diplomatie pour desserrer son isolement alors que ses principaux rivaux au Proche Orient surfent sur une dynamique entretenue par les mannes pétrolière et gazière (Arabie saoudite, Qatar), leurs fonds d’investissement, et une longue tradition d’échanges avec l’Afrique subsaharienne depuis des siècles.

Sa bête noire, l’Iran, y est solidement implanté avec des relations commerciales soutenues avec les pays africains même s’il reste en bisbilles avec beaucoup d’entre eux, en raison de son soutien logistique à différents mouvements sécessionnistes.

Dans un contexte de refroidissement des relations internationales avec l’élection de Donald Trump aux Usa et la montée du péril terroriste, les Etats doivent trouver des réponses à l’isolationnisme de deux puissances du monde anglo-saxon (Usa, Grande-Bretagne) et diversifier leurs partenariats. Puissance moyenne dans la sous-région, le Sénégal n’en demeure pas moins un poids lourd diplomatique très écouté sur la scène internationale. Et les projections les plus sérieuses le présentent comme un futur « émirat » gazier…




Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page