leral.net | S'informer en temps réel

Enseignement: Un Collectif d’enseignants s’insurge contre le syndicat SATSUS

Le collectif des enseignants des écoles publiques de formation en santé et action sociale, s'indigne de la réaction inapproprié et infondée du syndicat dénommé SATSUS, concernant le reclassement des techniciens supérieurs de la santé.


Rédigé par leral.net le Mardi 6 Avril 2021 à 18:47 | | 0 commentaire(s)|

Enseignement: Un Collectif d’enseignants s’insurge contre le syndicat SATSUS
Le collectif rappelle que le reclassement des techniciens supérieurs de la santé, peut se faire sans la modification du décret de l'ENDSS. En effet, le décret portant la création des corps des fonctionnaires de la santé et de l'action sociale est le plus indiqué.

Le collectif ne saurait accepter une quelconque modification du décret de l'établissement sans l'avis du corps enseignant. C'est une position de principe qui n'est pas négociable. D'ailleurs, conformément aux textes, de telles réformes ne peuvent se faire sans l'avis du conseil pédagogique et du conseil de perfectionnement. Ces deux organes ont déjà donné leurs avis favorables sur le projet de décret concernant le changement de statut de l'école et pour l'application du système LMD.

Nous rappellons aussi aux membres du SATSUS que notre collectif est aussi une organisation de corporation d'enseignants qui sont tous à la base des techniciens supérieurs de la santé, donc concernés au même titre par le reclassement. Le collectif n'acceptera jamais une modification du décret de l'ENDSS, qui ne s'arrime pas aux orientations académiques des organes délibérants de l'établissement.

Par ailleurs, nous invitons tout le personnel concerné à ne pas tomber dans le piège de la DRH du ministère de la Santé et de l'Action sociale dont l'objectif n'est rien d'autre que d'empêcher par tous les moyens, l'application du système LMD à L'ENDSS/CRFS et leur basculement à l'enseignement supérieur, conformément aux directives de la CEDEAO bloquant aussi la carrière de tous les paramédicaux.

La préoccupation majeure du ministère de la Santé et de l'Ation sociale doit être l'accessibilité géographique et financière des soins de qualité qui ne peuvent se faire sans le rehaussement académique des formations dans les écoles de santé.

Le collectif se réserve le droit d'utiliser tous les moyens prévus par la loi pour s'opposer à ce projet de décret nonpinclusif et rétrogradant. Mais nous pensons fortement que son Excellence le Président de la République veillera au respect des procédures, au consensus et à l'avenir de la profession, avant toute adoption en Conseil des ministres.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page