Leral.net | S'informer en temps réel

Epreuve de la séparation: Une réalité incontournable de la vie

Rédigé par leral.net le Jeudi 25 Novembre 2021 à 20:44 | | 0 commentaire(s)|

Epreuve de la séparation: Une réalité incontournable de la vie
Si la séparation était une réflexion philosophique, elle réfuterait l’exactitude d’une réponse sans perspectives. Dieu créa notre patriarche Adam en son image. Une créature qu’il met au dessus de toutes ses créations. Mais, nul ne peut changer la volonté divine, ni obstruer le chemin qui lui est déjà tracé, avant son existence.

Méditer sur la nostalgie du paradis céleste, à pouvoir digérer l’éloignement de ses premiers résidents Adam et Eve. Une union plus que sacrée, harmonieuse, enjolivée par une parfaite communion dans l’allégresse. Nous contemplons les souvenirs du passé avec ses cortèges de réalité, ses différentes mutations, sous forme d’un manteau arc-en-ciel.

Des souvenirs inoubliables, des moments attractifs collégialement partagés avec des amis, des camarades d’écoles, de la rue, des collègues, des membres de notre famille. Sommes-nous, toujours ensemble pour revivifier cette synergie ? sommes-nous capables de reprendre les chamailleries, partager mutuellement des idées, s’entraider les uns, les autres… ?. Difficile, impossible ou à jamais ?

Imaginez un père de famille qui travaillait à bras-le-corps pour assurer une condition de vie sociale meilleure et stable pour sa famille, les quitta soudainement en en pleine mission.

Pensée pieuse à une maman qui donnait naissance à un enfant qu’il ne verrait plus, qui n’aura plus l’occasion de goûter la suavité et le goût de son lait, ni de sentir sa chaleur et sa compassion maternelle.

Nostalgie d’un camarade avec qui, nous partagions des moments de galère, de gloire, de succès, d’échecs, de peines et de joies, disparaît de nos vues, sans adieux, ni au revoir…

Cette vie mondaine en est ainsi, avec ses réalités irréfutables, imprévisibles, parfois même, incompréhensibles. Quelle que soit la nature de la séparation, elle nous laisse des traces ineffaçables, entre de bons et mauvais souvenirs.

De jour en jour, le temps use notre vie. Puis, survient à l’improviste le terme de notre existence, tel qu’il a été inscrit dans le livre du destin. La durée et la stabilité n’appartiennent qu’à l’Éternel.

Consolidons nos relations de la plus belle des manières, évitons les discordes inutiles qui attisent le feu de la séparation. Même si, elle reste une réalité incontournable de la vie.

La séparation peut-être, une bénédiction, une libération d’un fantasme, d’une illusion.

Observez en les choses en profondeur. Est-il, encore possible de restaurer l’ancien vase ?

Profitons des meilleurs moments de notre vie, dans la joie et la paix, dans la solidarité, l’humanisme et l’altruisme.

Ps : A travers cette chronique, je rends hommage à tous ceux qui l’ont vécu de manière tragique, avec des traces inaltérables de la vie.






Chronique hebdomadaire du Sage lébou
OUSTAZ DAOUDA Mbaye.



Titre de votre page Titre de votre page