leral.net | S'informer en temps réel
Mercredi 12 Février 2014

Exclusif - Comment Amadou Kane et les maires de Grand Yoff, Thiaroye Gare et Tivaouane Diack Sao ont mis à genou l'entreprise Helabou SARL (Documents)


L’établissement Helabou SARL est au bord de la faillite. Amadou Kane, président de l'Oncav, Bira Kane Ndiaye, directeur du cabinet du maire de Dakar, et les maires de Grand Yoff, Mamadou Mbaye, de Thiaroye Gare, Babacar Sène, de Tivaouane Diack Sao, Malick Dieng, sont accusés d’être les seuls responsables de la mauvaise santé financière de l’entreprise spécialisée en commerce, informatique et bureautique, prestation de services, infrastructures et assainissement, tourisme, industrie, mine et énergie et agriculture. Pourquoi ?



Exclusif - Comment Amadou Kane et les maires de Grand Yoff, Thiaroye Gare et Tivaouane Diack Sao ont mis à genou l'entreprise Helabou SARL (Documents)
Amadou Kane s'est engagé auprès de la société pour préfinancer les licences de l’Organisme national de coordination des activités de vacances pour la saison navétane 2012-2013 et les travaux de rénovation du siège de l’Oncav, installation, bureautique et achat de climatiseurs et de leurs installations. Le tout pour un montant de 14 millions de francs CFA. Une somme qu’Amadou Kane devait payer sur une période de cinq mois. Mais, depuis août 2012 jusqu'à aujourd'hui, il n'a versé que deux millions de francs CFA dans les comptes de Helabou.

Pour le maire de Grand Yoff, il a signé en août 2012, trois engagements d'un montant total de plus de 30 millions de francs CFA qui devait être payé en 60 jours. Aujourd’hui, Mamadou Mbaye doit encore 20 millions à Helabou. Ses collègues de Thiaroye Gare et Tivaouane Diack Sao ont bien suivi ses pas. Babacar Sène et Malick Dieng doivent chacun plus de 3 millions de francs CFA à Helabou.

Pas donc surprenant que Helabou se trouve aujourd’hui au bord du gouffre et son directeur dans un désarroi total. « Ces messieurs nous doivent beaucoup d’argent mais ils sont persuadés qu’ils ne seront jamais inquiétés par la justice de ce pays. Ils m’ont tous fait savoir que je ne peux pas faire grand-chose contre eux. Ils n’ont peur de rien du tout », assure Amadou Sow. Toutefois, l’homme d’affaires qui croit dur comme fer que « le Sénégal est un pays de droit et nul n'est au-dessus de la loi » compte porter plainte contre ses « bourreaux » et a déjà engagé un avocat.


IMAG0268

IMAG0269

IMAG0270

IMAG0271

IMAG0272

IMAG0273

IMAG0274

IMAG0275


IMAG0276



Titre de votre page Titre de votre page