leral.net | S'informer en temps réel

Exclusion ou auto-exclusion du PS : Me Aïssata Tall Sall très en colère "brûle" Ousmane Tanor et Cie

Me Aïssata Tall Sall est hors d’elle quand on lui répète les mots d’exclusion ou d’auto-exclusion prononcés par Ousmane Tanor Dieng et ses camarades samedi dernier contre ceux qui se sont mis en marge des activités du Parti socialiste. Sur la Rfm aujourd’hui, l’avocat, leader du mouvement « Oser l’avenir », a littéralement brûlé le camp de Tanor.


Rédigé par leral.net le Lundi 16 Octobre 2017 à 16:05 | | 0 commentaire(s)|

Exclusion ou auto-exclusion du PS : Me Aïssata Tall Sall très en colère "brûle" Ousmane Tanor et Cie
"Si le Bureau politique s’aventure à prendre une telle décision, elle serait puérile et futile. Tout le monde sait aujourd’hui l’agitation qui s’est emparée de ce SEN. Il a fallu qu’un de nos camarades, Dias, agite l’idée, la possibilité, la probabilité d’une candidature au poste de secrétaire général pour qu’il y ait tout ce branle-bas de combat d’exclure de potentiels candidats, en considérant qu’ils se sont auto-exclus. C’est quoi ce charabia-là ? Alors, j’attends une décision formelle", a-t-elle soutenu.

Visiblement sûr d'elle, la Lionne de Podor prendra ses responsabilités au moment venu. "Quand cette décision sera prise, j’aviserai parce que je suis une femme de responsabilité. J’ose et j’assume mes responsabilités. Ce SEN doit s’assumer et oser. Je les invite à oser. Un secrétariat national qui fuit la compétion interne, qui a peur de son ombre, qui ne va jamais aux élections, un Secrétariat général qui n’assume en vérité jamais ses responsabilités".

Pour elle, la décision de quitter le Parti socialiste doit être personnelle."Quand on adhérait au PS, on a procédé par une démarche volontaire et personnelle, en achetant une carte et décidant de nous-mêmes d’adhérer à cette structure politique. Quelles que puissent être les raisons qui sont invoquées par ailleurs, il faudrait un acte formel pour nous en sortir", a-t-elle soutenu. 

Pour rappel, voici ce qui est reproché aux "fautifs". « Des camarades responsables, poursuivant des ambitions personnelles, ont délibérément choisi et continuent de ramer à contre-courant des décisions majoritaires. Ils ont ainsi quotidiennement posé des actes de défiance notoire, portant gravement atteinte à l’image, à l’unité et aux intérêts de parti.

Parmi ces actes, il y a la création de mouvements à caractère politique et plus récemment, la constitution de listes concurrentes, lors des élections législatives, en violation flagrante des règles de discipline et de démocratie, notamment la charte du militant ainsi que les dispositions de l’article 07 des statuts du Parti socialiste
 », peut-on lire dans le communiqué. 

 



Cliquez-ici pour regarder plus de videos