leral.net | S'informer en temps réel

Exposition «Fasal Nataal Ngir Aamadu Matar Mbaw»: Le musée Théodore Monod célèbre l’ancien Directeur général de l’Unesco

À l’occasion du centenaire d’Amadou Mahtar Mbow, une exposition s’est tenue mardi à Dakar, pour rendre hommage à cet illustre homme, qui a marqué l’Afrique et le monde de son empreinte.


Rédigé par leral.net le Mercredi 19 Mai 2021 à 20:27 | | 0 commentaire(s)|

Après un an de fermeture, le musée Théodore Monod de l’Institut fondamental d’Afrique noir (Ifan, Ucad), a fait peau neuve. Sa réouverture est symbolique d’autant plus qu’elle coïncide avec la Journée internationale des musées qui s’est tenue ce mardi 18 mai 2021. Une occasion pour célébrer le Sénégalais, ancien Directeur général de l’Unesco, à travers une nouvelle installation des collections du musée dans une exposition intitulée « Fasal Nataal Ngir Aamadu Matar Mbaw ».

C’est un événement qui fait suite à la célébration des 100 ans du parrain coordonné par le comité d’organisation. Le conservateur du Musée Théodore Monod d’art africain, Pr. El Hadji Malick Ndiaye, en a profité pour nous faire découvrir ce lieu fermé il y a un an, en raison de la Covid-19. « Le musée Théodore Monod a mis à profit un an de fermeture, pour se réinventer, avec la création de son site internet, la rénovation de ses jardins, la réfection de ses studios pour chercheurs en résidence et une nouvelle exposition », a-t-il indiqué. Beaucoup de personnalités du monde des sciences et de la culture, ont rehaussé l’événement de leur présence, surtout le monde universitaire. Le recteur de l’université de Dakar justifie l’engagement de l’Ucad à célébrer cet homme par le fait que « l’université à travers ce musée, participe à l’hommage que le monde est en train de rendre au patriarche Amadou Makhtar Mbow, mais aussi pour témoigner de l’ampleur de sa contribution dans l’histoire de notre pays ».

L’exposition d’une impressionnante collection qui montre, en outre, des objets d’art qui étaient prêtés au musée du quai Branly-Jacques Chirac en France, a permis à Abdoulaye Baïla Ndiaye, directeur de l’Ifan Ucad, de confirmer son engagement sur la science et la culture en affirmant « s’il s’agit de célébrer un homme de science et de culture, l’Ifan se doit d’apporter sa contribution. Amadou Makhtar Mbow a réussi son combat où dans le sens ce qu’il défendait il y a très longtemps, est devenu le combat de tout le monde ».

Cette exposition, qui se poursuit jusqu’au 21 juin 2021, trouve toute sa pertinence, car elle se déroule dans un contexte marqué par la restitution des objets d’art africains. Un combat que le parrain a toujours mené d’où son appel historique, « pour le retour à ceux qui l’ont créé, d’un patrimoine culturel irremplaçable ».





Source: Le Soleil



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page