leral.net | S'informer en temps réel

Faible taux de préscolarisation à Kaolack : La DG de l’Agence de la Petite enfance plaide le relèvement du niveau de préscolarisation

En visite chez les acteurs de la Petite enfance, les autorités administratives et territoriales et celles académiques de la région de Kaolack, Maïmouna Cissokho Khouma, la directrice générale de l’Agence la Petite enfance et de la Case des tout-petits rappelle la nécessité de relever le niveau du taux brut de préscolarisation qui est de seulement 8% à Kaolack par rapport à une moyenne nationale qui tourne autour de 17%.


Rédigé par leral.net le Samedi 18 Septembre 2021 à 10:21 | | 0 commentaire(s)|

Faible taux de préscolarisation à Kaolack : La DG de l’Agence de la Petite enfance plaide le relèvement du niveau de préscolarisation
La directrice générale de l’Agence de la petite enfance et de la case des tout-petits a fait savoir, pour le déplorer, que le taux de scolarisation préscolaire dans la zone est très en deçà de ce que les autorités sénégalaises espèrent.

En effet, Maïmouna Cissokho Khouma explique que pour Kaolack, nous en sommes à un taux brut de scolarisation de seulement 8 pourcent par rapport à la moyenne nationale qui tourne autour de 17,3 pourcent. Un taux loin de l’objectif qu’ils se sont fixés de 64,6 pourcent d’ici à 2030.

Bref, selon elle, il faudra revoir comment relancer la préscolarisation de la petite enfance. C’est pour cette raison, d’ailleurs, qu’elle a entamé une tournée nationale pour s’enquérir de la situation de la petite enfance, en vue d’apporter des solutions aux secteurs qui connaissent des problèmes.

Nous avons échangé avec le gouverneur de Kaolack, les autorités municipales et académiques, pour souligner toutes ces questions dans le cadre de séances de travail. Selon elle, les échanges ont porté entre autres sur les causes de ce taux brut de scolarisation et comment renverser la tendance.

Sa politique s’inscrivant dans celle du chef de l’État, dit-elle, un accent particulier a été mis sur la construction de nouvelles cases des tout-petits, tout en renforçant la formation des éducateurs.

Il s’y ajoute l’effectivité de l’éducation religieuse qui, selon la directrice de l’agence, va permettre de relever le taux brut de préscolarisation à Kaolack. Mme Khouma a tenu à rappeler que la région de Kaolack est une zone d’intervention du projet «Investir dans les premières années de la vie pour le développement humain au Sénégal» - Pipadhs. Un projet, explique-t-elle, dont les axes d’intervention sont la nutrition, la stimulation précoce, la qualité des apprentissages précoces et la protection, renforcera, à coup sûr, la qualité des services délivrés dans toutes les structures de prise en charge de la petite enfance.

Dans la foulée, elle précise qu’avec le Pipadhs, la construction des Ctp de Keur Ayip, Farabougoum et Dya va bientôt démarrer. Il est également prévu des actions visant l’amélioration de la qualité des apprentissages précoces et des conditions d’épanouissement et de bien-être des jeunes enfants dans les structures Dip.
Tribune



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page