leral.net | S'informer en temps réel

Gestion des déchets de la Baie de Hann: Le maire Babacar Mbengue parle de problème de compétence

En collaboration avec la commune de Hann / Bel-Air, l’Unité de coordination de la gestion des déchets solides (Ucg) et l’Ong Les’go, le ministre de la Jeunesse a choisi la Baie de Hann pour organiser un «Clean Day» dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale du nettoiement.


Rédigé par leral.net le Dimanche 26 Septembre 2021 à 09:58 | | 0 commentaire(s)|

Gestion des déchets de la Baie de Hann: Le maire Babacar Mbengue parle de problème de compétence
Comme un symbole et faisant l’objet d’une dépollution dans le cadre d’un projet, cette plage est recouverte de «quelques poches de déchets» malgré les efforts faits par-ci et par-là par les associations et les volontaires, pour changer son «visage».

«Il y a d’une part le rejet de la mer, du fait de la configuration de la baie. Mais d’autre part quelques ordures domestiques, parce que lorsque vous longez la berge, ce ne sont pas que les rejets, il y a les déchets domestiques», argumente Babacar Mbengue, maire de Hann / Bel-Air, qui souligne «qu’on est en train de travailler au comportement, aux mauvaises habitudes». «On a pu constater qu’il y a un léger mieux», ajoute le maire de Hann / Bel-Air, venu assister la Journée mondiale du nettoiement à Bel-Air, qui s’est tenue en l’absence de Mme Fatoumata Tall, ministre de la Jeunesse.

Interpellé sur le système de gestion des déchets sur la Baie de Hann, M. Mbengue souligne qu’«il y a un problème de compétence sur la baie». «Il n’y a qu’une initiative d’associations qui peut faire effet là-bas. C’est la raison pour vous dire qu’on s’y investit, on encourage.

Parce qu’intervenir ce sont des pelles, ce sont des moyens, c’est un budget. Imaginez-vous si vous voulez faire un programme sur 365 jours, 52 week-end, ça peut vous prendre la moitié du budget de la mairie. C’est pour vous dire du point de vue de l’arbitrage, ça touche toujours un problème en termes de répartition
», fait remarquer Babacar Mbengue, qui indique que «la mairie n’est pas compétente sur la Baie de Hann» et «ne peut pas se substituer à l’Ucg».

Sur la dépollution de la Baie de Hann, le maire informe que le programme «avance à petits pas». «Je n’ai pas vu quelque chose qui me rassure. Et j’espère que sous peu, on verra que le projet est en train de prendre son envol», soutient-il.

Pour Mme Irène Mingasson, ambassadrice de l’Union européenne au Sénégal, l’Ue et la team Europe «ont fait de l’amélioration de l’environnement de la Baie de Hann, une priorité».

Parlant de l’investissement humain sur la Baie de Hann pour la rendre propre, Mme Mingasson de qualifier ses actions, de «symboliques».







Le Quotidien



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page