leral.net | S'informer en temps réel

Grand-Yoff: L’ARMP annule l’attribution d’un marché de plus 200 millions FCfa, le Maire Madiop Diop reprend le processus

Madiop Diop et son équipe doivent revoir le b.a-ba des règles qui composent le Code des marchés publics. C’est en quelque sorte la leçon de l’ARMP, qui a annulé l’attribution d’un marché de plus 200 millions FCfa et demandé au maire, de tout reprendre. "L’As"


Rédigé par leral.net le Mardi 24 Août 2021 à 14:50 | | 0 commentaire(s)|

Grand-Yoff: L’ARMP annule l’attribution d’un marché de plus 200 millions FCfa, le Maire Madiop Diop reprend le processus
En effet, la commune de Grand-Yoff après avoir publié un avis d’appel d’offres relatif. aux travaux d’aménagement et de modernisation des équipements scolaires, a notifié au groupement Bat’Immo Group, le rejet de son offre. Ainsi le marché a été attribué à l’entreprise Borom Daradji pour un montant de 220 079 440 FCfa. Seulement, Bat’Immo Group a déposé un recours gracieux, avant d’introduire auprès du Comité de règlement des différends, un recours contentieux.

Pour justifier son recours, Bat’Immo Group soutien que suite à une demande de complément d’information reçue le 6 juillet 2021, la société a transmis aux services de Madiop Diop, une attestation de capacité financière de 150 millions FCfa délivrée par la Banque Atlantique et deux attestations de services faits.

Du côté de la mairie de Grand-Yoff, c’est une autre version qui est servie. En effet, ses services arguent que lors de l’ouverture des plis, le 23 juin 2021, il a été constaté que Bat’immo Group n’avait pas produit certaines pièces. C’est ainsi que la mairie lui a demandé de lui faire parvenir les documents dans un délai de 72 heures.

En se penchant sur le litige, l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp) fait savoir que Bat’Immo Group a transmis les pièces demandées dans les délais, avant la fin de l’évaluation des offres.

Sur ce, l’Armp indique que la Commission des marchés pouvait valablement les examiner dans ce cadre de l’analyse des offres, avant de proposer l’attribution provisoire. Selon le gendarme des marchés publics, la Commission des marchés n’a pas justifié sa décision de rejet. En conséquence, l’ARMP a ordonné l’annulation de l’attribution provisoire et la reprise de l’évaluation.






Lasnews


Titre de votre page Titre de votre page