leral.net | S'informer en temps réel

Grève des transporteurs routiers du Sénégal : Le SNTTRS tire un bilan positif mais aucune avancée n’a été notée

Les transporteurs routiers ont levé le mot d’ordre de grève samedi dernier, après trois jours d’arrêt de travail. Faisant l’évaluation de la grève lors d’un point de presse, tenue aux Baux maraîchers, le Syndicat national des travailleurs des transports routiers du Sénégal (Snttrs) tire un bilan positif du mouvement d’humeur. «La grève a connu une réussite à totale.


Rédigé par leral.net le Mardi 7 Décembre 2021 à 09:26 | | 0 commentaire(s)|

Grève des transporteurs routiers du Sénégal : Le SNTTRS tire un bilan positif mais aucune avancée n’a été notée
Tout le secteur des transports 1routier a été paralysé à 100%. Nous avons donné un coup KO à l’État, qui a reconnu la réussite de notre mouvement», relève le Secrétaire général du Snttrs.

Cependant, en termes de résultats obtenus, Alassane Ndoye et Cie reconnaissent qu'à l'issue des négociations les résultats engrangés restent très faibles. «Nous souhaitions que des décisions fortes soient prises. Mais, nous n’avons eu qu’un décret, qui du reste, n’est pas nouveau.

Car les brigades mixtes dont les autorités nous parlent, ont existé à un moment de notre lutte syndicale. Elles n’ont servi à rien. Les brigades mixtes ont été supprimées par l’état-major. Donc ça, ce n’est pas un acquis. Les tracasseries routières continuent de plus belle.

Dans les négociations, il y a eu beaucoup de faiblesses», fait remarquer El H. Abdou Karim Seck, conseiller spécial du Sg du Snttrs. Ce qui fait dire à Alassane Ndoye que les autorités les ont trompés. «Sur dix (10) points de la plateforme revendicative, si nous n’avons qu’un seul de satisfait, c’est qu’il y a problème. Mansour Faye nous a trompés, mais il s’est tiré une balle au pied, car la lutte ne fait que commencer et les autorités savent ce dont nous sommes capables.

Par ailleurs, le Sg du Snttrs invite les syndicats des transports routiers à maintenir l’unité du cadre unitaire des Syndicats des transports routiers du Sénégal (Custrs). «Nous devons rester soudés, car unis nous avons une force de frappe énorme», dixit le maire syndicaliste. Les syndicalistes préviennent aussi qu’ils peuvent déclencher une nouvelle grève à n’importe quel moment.
Tribune


Titre de votre page Titre de votre page