leral.net | S'informer en temps réel

Grogne du Collectif des Mutuelles de santé de Saint-Louis: Un mémorandum acté contre la dissolution des mutuelles

Les gérants des Mutuelles de santé des quartiers et communes du Département de Saint- Louis, sont très remontés contre leurs pairs. En effet, ils s’insurgent contre la volonté du PCA de l’Union Départementale d’Assurance Maladie (UDAM), de dissoudre toutes les mutuelles de santé et d’ériger l’union qu’il dirige. Face à la presse ce samedi, le Collectif des Mutuelles de santé du Département de Saint-Louis invite les autorités à payer les contreparties de l’État depuis 2017, lesquelles s’élèvent à plus de 200 millions FCfa.


Rédigé par leral.net le Mardi 12 Octobre 2021 à 11:14 | | 0 commentaire(s)|

Grogne du Collectif des Mutuelles de santé de Saint-Louis: Un mémorandum acté contre la dissolution des mutuelles
À en croire Doudou Fall, Secrétaire général de la Mutuelle de Bangakho (Bango, Ngallèle et Khor), qui porte leur parole, tout est parti du Programme de la Couverture Maladie Universelle (CMU) lancé par le Chef de l’État Macky Sall en 2013. Les communautés ont été responsabilisées pour la mise en place de mutuelles de santé dans chaque commune du pays.

D’où le slogan “Une commune, une mutuelle de santé au moins”, lancé la même année. “Pour concrétiser cette idée, le Chef de l’État a introduit dans l’acte 3, les articles 306 et 307 donnant compétence aux communes et départements d’appuyer leurs mutuelles de santé dans les communes. En 2014, les populations du département de Saint-Louis ont lancé leurs mutuelles de santé avec le soutien des autorités locales et administratives.

C’est ainsi que dans chaque commune (Mpal, Fass, Gandon, Ndiébène Gandiol), une mutuelle de santé est mise en place par les populations. Compte tenu de la densité de la population dans la Commune de Saint Louis, 7 mutuelles de santé sont créées
”, a renseigné Doudou Fall.

Selon lui, cette action s’inscrit dans une dynamique de proximité et d’accès aux soins de santé des populations, au niveau des quartiers et des villages. Cependant, il en a profité pour rappeler la plus grande difficulté qui, selon lui, demeure les retards importants de la contrepartie de l’État depuis plus de trois années.

Contre toute attente, au lieu de discuter avec nous sur les retards de la contrepartie de l’État, le PCA de l’Union départementale des mutuelles de santé communautaire (UDMS) de Saint-Louis, en violation flagrante des statuts de l’Union et en solitaire, a décidé sur instruction de l’Agence de la CMU, de dissoudre toutes nos mutuelles de santé et d’ériger l’union qu’il dirige, en une seule et unique mutuelle de santé. Il est clair qu’ils veulent faire disparaître le travail de longue durée des acteurs communautaires que nous sommes”, a-t-il regretté, dénonçant et réfutant ce projet de fusion et de dissolution qui fait disparaître les mutuelles communautaires.






Sud Quotidien


Titre de votre page Titre de votre page