leral.net | S'informer en temps réel

Hôpital de Fann: Les arriérés de la prime Covid-19 polluent le Samu National

La Section SUTSAS SAMU NATIONAL et le personnel technique attirent l’attention quant au non reversement de la prime Covid aux agents du SAMU NATIONAL. En effet les arriérés de la prime COVID 19 de la seconde vague (de Septembre 2020 à Avril 2021) polluent le climat social et menacent la poursuite sereine des activités des services.


Rédigé par leral.net le Jeudi 7 Octobre 2021 à 08:09 | | 1 commentaire(s)|

Le SAMU NATIONAL a été et est au cœur de la riposte face à la pandémie du Covid. Un travail exceptionnel a été abattu par son personnel. Ce travail fourni avec détermination et abnégation a été reconnu par le Ministre de la santé, Abdoulaye Diouf Sarr, qui, en félicitant le SAMU pour le travail remarquable accompli dira « le rôle majeur du SAMU NATIONAL s’est davantage révélé lors de la pandémie actuelle de Covid 19.

En effet, sans les interventions du SAMU NATIONAL, certainement que le bilan humain de la Covid 19 serait plus lourd avec un nombre de décès plus important. » Les syndicalistes ne comprennent pas qu’à ce jour, au sortir d’une troisième vague, le SAMU, ayant bénéficié de l’appui budgétaire reçu de l’État comportant un volet motivation du personnel technique, n'ait pas reversé l’intégralité des primes aux ayants droits.

Le Professeur Mamadou Diarrah BEYE, Directeur du SAMU, depuis plus de 09 ans et qui en est à sa 10e année, refuse toute forme de dialogue. Maints courriers lui ont été adressés sans réponse. Nous voulons attirer l’opinion publique sur le climat délétère qui prévaut au sein du SAMU NATIONAL, situation qui s’empire de jour en jour.

Nous tenons à préciser que les menaces et intimidations vécues ne feront pas renoncer à la revendication de cette prime de motivation COVID; préviennent les syndicalistes.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page