Leral.net | S'informer en temps réel

Ils boivent 6 litres de lait et utilisent 100 couches par jour: La Malienne aux 9 bébés fait des confidences

Rédigé par leral.net le Mercredi 28 Juillet 2021 à 15:56 | | 0 commentaire(s)|

Halima Cissé, la Malienne qui a récemment donné naissance à 9 bébés, un record mondial, a révélé que ces derniers boivent 6 litres de lait et utilisent 100 couches par jour.


La jeune femme de 26 ans, a donné naissance à ses nonuplés à la clinique Ain Borja de Casablanca, au Maroc, le 5 mai 2021, battant ainsi le record mondial actuel établi par Nadya Suleman, qui a donné naissance à huit bébés en 2009.

Les neuf bébés de Mme Cissé, pesaient entre 500 grammes et 1 kilo à la naissance et ont été placés dans des couveuses dans l’unité de soins intensifs de la clinique, où ils sont surveillés 24 heures sur 24 par une équipe de médecins et d’infirmières.

Dans une interview exclusive depuis son hôpital au Maroc, Mme Cissé a déclaré qu’elle n’avait appris qu’elle allait avoir neuf bébés que quelques minutes avant la naissance par césarienne.

« Ce fut un choc total lorsque j’ai appris que j’allais avoir neuf bébés, car je pensais que j’en attendais sept », a-t-elle déclaré.

« Pendant que les bébés sortaient, j’avais tellement de questions en tête. J’étais très consciente de ce qui se passait et j’avais l’impression qu’il y avait un flux sans fin de bébés qui sortaient de moi. Ma sœur me tenait la main, mais je ne pensais qu’à une chose : comment m’occuper d’eux et qui allait m’aider ?

S’exprimant en regardant les neuf bébés endormis dans les couveuses, elle a révélé que près de trois mois après avoir subi l’accouchement difficile, elle est toujours en convalescence et ne rend visite à ses bébés que deux fois par jour, pendant 30 minutes, pour « créer des liens » avec eux, car elle n’a pas l’énergie nécessaire pour suivre leur régime de soins épuisant.

Ils sont nourris toutes les deux heures, boivent six litres de lait en poudre par jour et utilisent 100 couches, qui sont changées toutes les deux heures. Ils subissent également des contrôles de santé toutes les trois heures. Jusqu’à présent, la facture des soins prodigués aux bébés a coûté plus d’un million de dollars et a été payée par le gouvernement malien.

Mme Cisse a révélé qu’un mois après l’accouchement, elle n’avait plus de lait maternel. Ses bébés devraient rester à l’hôpital pendant encore deux mois.

« C’est beaucoup de travail et je me sens encore très faible », a-t-elle déclaré. « Ma grossesse a été très difficile, et j’ai besoin de beaucoup de repos. Donner naissance à un enfant est déjà difficile, mais en avoir neuf est inimaginable. C’est incroyable la quantité de travail que cela représente de s’occuper d’eux. Je suis reconnaissante à l’équipe médicale qui fait tout ce travail et au gouvernement du Mali qui assure le financement. »

Mme Cissé vit dans une chambre privée au troisième étage de la clinique, qu’elle ne quitte que pour rendre visite à ses bébés.

Elle a failli mourir à cause de la perte de sang pendant l’accouchement, les médecins estimant que son ventre pesait à lui seul près de 30 kg, composé des bébés et du liquide amniotique.

« Heureusement, je n’ai pas à me lever la nuit si les bébés commencent à pleurer, car les infirmières s’occupent d’eux, ce qui me permet de dormir suffisamment. J’ai de la chance d’être en vie et d’avoir tout ce soutien. »

Mme Cissé a accouché par césarienne, accompagnée de sa sœur Aïcha, tandis que son mari Kader Arby est resté à Tombouctou, au Mali. Il ne pouvait pas voyager en raison des restrictions liées à la Covid-19.

M. Arby, 35 ans, n’est arrivé au Maroc que le 9 juillet. Après avoir passé dix jours en quarantaine, il a vu ses neuf enfants pour la première fois le 19 juillet 2021.

« C’était un sentiment incroyable et je ne fais que remercier Dieu qu’ils aient survécu et que leur santé s’améliore, ainsi que celle de ma femme. Quand je les ai vus, je ne savais plus quoi dire, ça a été difficile d’encaisser tout ça. »

Le couple, marié en 2017, a déjà une fille, Souda, deux ans et demi, qui est gardée par des proches.







Afrikmag



Titre de votre page Titre de votre page