leral.net | S'informer en temps réel

Issakha Diop, Maire de Pikine-Est: « Ousmane Sonko et ses compagnons de fortune, ont peur d’aller aux élections législatives »

Le faux marabout, l’irresponsable Cheikh Mbacké Bara Dolly et le terroriste Ousmane Sonko, porte-étendard d’une opposition aux abois, qui a adopté la politique des caniveaux, ont peur d'aller aux élections législatives. D’après Issakha Diop, Maire de Pikine-Est, tout régime démocratique implique, selon la théorie politique, la force d’opposition.


Rédigé par leral.net le Dimanche 12 Juin 2022 à 21:20 | | 0 commentaire(s)|

Issakha Diop, Maire de Pikine-Est: « Ousmane Sonko et ses compagnons de fortune, ont peur d’aller aux élections législatives »
Issakha Diop, Maire de Pikine-Est considère que le dernier rassemblement de l’opposition montre a bien des égards, que le pouvoir a, en face une opposition irresponsable, incompétente. On pourrait même ajouter aux abois, prétentieuse et arrogante, à l’image de Cheikh Mbacké Bara Dolly, jouant le fanfaron de service, l’insulte à la bouche. Poussant l’outrance jusqu’à l’offense qui lui vaut une arrestation, sous le coup de l’article 80 du code pénal.

Une honte qui plus est, de la part d’un chef religieux embourbé dans le marais politique. Loin d’être un acte politique, cette imposture traduit une stratégie au bord de l’abîme pour l’opposition, réunie au sein de Yewwi Askan Wi.

En vérité Ousmane Sonko et ses compagnons de fortune, ont peur d’aller aux élections législatives du 31 juillet prochain, face à une coalition structurée et disciplinée, menant une stratégie implacable et déterminée. Cet homme, manipulateur hors pair, ne peut nullement empêcher la tenue dudit scrutin. Manipulateur, voilà le mot. Ousmane Sonko est allergique à la vérité.

La jeunesse de Benno fera face à toute velléité de déstabilisation. Il faut pour ce faire, une union sacrée de tous les démocrates, soucieux de préserver notre pays des forces obscures, assoiffées de pouvoir et prêtes à marcher sur des cadavres pour accéder au pouvoir. Tous unis derrière le président de la République, pour une victoire historique au soir du 31 juillet”, appelle-t-il.

Ousmane Wade

Leral Titre de votre page