leral.net | S'informer en temps réel

Jonction de "Yaw" à la marche de Y en a marre: Ousmane Faye parle d'union de malfaiteurs et adoube la jeunesse de Macky

Les leaders de Yaw ont annoncé se joindre au mouvement Y en a marre pour la marche programmée le vendredi prochain. Une déclaration qui ne surprend pas le leader de Manko Wattu Sénégal, qui parle de regroupement de malfaiteurs qui ne savent plus quoi faire et décident d'en découdre avec les forces de l'ordre. ''Ce sont des fauteurs de trouble, qui jouent avec la quietude des Sénégalais, mais ils perdent leur temps parce que cette marche connaîtra un échec patent


Rédigé par leral.net le Mardi 7 Décembre 2021 à 23:42 | | 0 commentaire(s)|

A la place, on assistera à une forte mobilisation de la jeunesse Mackyste (CJGMP) qui est non seulement plus nombreuse, mais elle est plus engagée dans l'organisation d'une contre-manifestation le jour J et sur le même itinéraire. Donc gare à cette opposition de tocards s'ils s'aventurent à vouloir commettre l'irréparable'', avertit Ousmane Faye.

Le leader de MWS, de se demander : ''comment peut-on fouler aux pieds une décision de justice qui corrige un vagabond et vouloir se mettre à organiser une marche de protestation ? Ces bandits sont dans une autre planète et pensent qu'ils peuvent faire ameuter le monde pour cela. Ils se trompent lourdement et devront être corrigés au même titre que ce faussaire de trafiquant de passeport'' .

Poursuivant, Ousmane Faye, dézingue: ''Yewwi dans toute sa composante, mérite d'être punie. Ces gens sont censés connaître la loi, mais ils sont pires que ces jeunes qui pensent que mettre une pression sur les juges, peut les en sortir. C'est des anti modèles érigés en antidemocrates, qui agissent comme de vulgaires bandits''.

Selon lui, ''après avoir fait la prison, Khalifa Sall devrait en apprendre que les détournements et les trafics sont fortement punis dans ce pays.
Ousmane Sonko qui est sous contrôle judiciaire et ne peut pas sortir du pays, a un dossier chaud qui devrait lui permettre de se ressaisir. Mais comme ils ont décidé de soutenir de jeunes voyous, on les classe sous ce registre. C'est du pareil au même mais, ils verront qu'ils ne représentent rien le vendredi prochain, s'ils ne prennent pas encore la fuite au premier jet de lacrymogène, comme la dernière fois
'', raille le patron de MWS.

Ousmane Wade

Leral Titre de votre page