leral.net | S'informer en temps réel

Journée mondiale de sensibilisation à l'albinisme: "Stop aux stigmatisations et aux agressions"

Depuis 2015, les Nations Unies ont décrété que le 13 juin serait désormais la journée internationale de sensibilisation à l’albinisme. Une maladie rare qui provoque encore discriminations et persécutions à travers le monde.


Rédigé par leral.net le Mercredi 13 Juin 2018 à 15:08 | | 0 commentaire(s)|

L’albinisme, qui donne l’adjectif albinos, est une maladie mal comprise et mal connue, à la fois de l’opinion publique mais aussi du corps médical. Le mercredi 13 juin 2018 marque la journée mondiale de sensibilisation à l’albinisme organisée par l’ONU. Cette journée internationale a été mise en 2015, très récemment donc.

L’albinisme touche en moyenne 1 personne sur 20 000 dans le monde. Il est provoqué par un défaut de production de la mélanine, pigment responsable de la couleur de notre peau, de nos cheveux et de nos yeux. Une personne atteinte d’albinisme n’aura donc pas la même apparence que les autres, mais souffrira également de gros problèmes de vue, ainsi que d’une protection beaucoup moins efficace contre la lumière du Soleil.

Les personnes atteintes d’albinisme sont victimes de nombreuses formes de discrimination dans le monde. L’albinisme continue d’être profondément mal compris, aussi bien sur le plan social que médical. L’apparence physique des personnes souffrant d’albinisme est souvent l’objet de croyances et de mythes erronés découlant de la superstition, ce qui favorise leur marginalisation et leur exclusion sociale, qui, à leur tour, donnent lieu à toutes sortes de stigmatisations et de discriminations.

Dans certaines communautés, ces croyances mettent en danger constant la vie et la sécurité des personnes atteintes d'albinisme. Et ces mythes millénaires sont présents dans les pratiques et attitudes culturelles de populations à travers le monde.

Et de ces problèmes déjà conséquents découlent des difficultés de scolarisation, d’emploi, d’intégration sociale liées comme souvent à un manque de connaissance de la maladie. Si être albinos dans les pays dits « civilisés » est déjà très difficile, ça l’est encore plus par exemple sur le continent africain, où les anciennes croyances ont la peau dure : en Tanzanie ou au Congo, les albinos sont persécutés et tués pour préparer des potions censées apporter succès et richesse…

Cette journée du 13 juin est donc là pour pousser les gens à s’informer, et pourquoi pas à montrer leur soutien vis à vis des personnes touchées par cette maladie.






Ndèye Safiétou nam