leral.net | S'informer en temps réel

Justice et problématique de son indépendance, inondations et grève des transporteurs, deuils: Ces faits marquants de 2021

L’actualité judiciaire a été très fournie en cette année 2021 qui s’achève. Il y a eu également le retour des inondations et la grève des transporteurs, qui a vu Dakar et le reste du Sénégal rouler en Thiak-Thak, Taf-Taf et charrettes pendant 72 heures. L’année a été aussi marquée par la disparition de certaines personnalités publiques.


Rédigé par leral.net le Samedi 1 Janvier 2022 à 09:59 | | 0 commentaire(s)|

Justice et problématique de son indépendance, inondations et grève des transporteurs, deuils: Ces faits marquants de 2021
L’année 2021 qui se termine, a été marquée par une forte actualité judiciaire. A l’instar des années précédentes, l’éternel débat sur l’indépendance de la justice et la nécessite de réforme judiciaire, qui devrait voir l’exécutif, notamment le Chef de l’Etat (président) et le Garde des Sceaux ministre de la Justice (vice-président), ne plus présider le Conseil supérieur de magistrature (Csm) et le statut des magistrats, a longtemps occupé le devant de l’actualité.

Pendant ce temps, le magistrat Souleymane Téliko, alors président de l’Union des magistrats sénégalais (Ums), suite à un différend avec la tutelle, a été attrait devant la Commission de discipline du Conseil supérieur de la magistrature (Csm). Il a écopé d’un blâme.

Justice, Macky Sall réorganise tout

La décision de l’affecter à Tambacounda a été aussi prise par cette instance suprême de la magistrature. En effet, après deux années «blanches», le Conseil supérieur de la Magistrature, qui s’est réuni le lundi 22 novembre 2021, a décidé du redéploiement de l’ancien président de l’Ums à la Cour d’Appel de Tambacounda comme président de Chambre, donc en gardant son grade.

Jusque-là président de Chambre à la Cour d’Appel de Thiès, cette affectation a été perçu comme une sanction, pour certains, contre un «magistrat indépendant» et qui a toujours porté le combat pour une autre gestion de l’appareil judiciaire, l’indépendance de la Justice et de la carrière des magistrats. Pour d’autres, notamment la tutelle, cette mutation à pour but une mise sur les rails de cette juridiction du Tribunal de Tambacounda, nouvellement créée.

Pour le Garde des Sceaux, ministre de la Justice, Malick Sall, ce Tribunal de Grande Instance (Tgi) a besoin de magistrats expérimentés pour parvenir aux résultats escomptés. L’actualité judiciaire est aussi marquée par le départ de Serigne Bassirou Guèye de la tête du Parquet du Tribunal de Grande Instance hors classe de Dakar, après huit années de service. Serigne Bassirou Guèye affecté au Palais de la République, comme conseiller juridique du Chef de l’Etat, Macky Sall, est remplacé par le juge Hamady Diouf.

L’ancien doyen des juges, Samba Sall, au cœur de plusieurs dossiers dont celui du Sweet Beauty mettant en cause Ousmane Sonko et Adji Sarr, a été rappelé à Dieu. Il a été remplacé au dernier Conseil supérieur de la magistrature (Csm), par Oumar Maham Diallo.

Plusieurs villes pataugent encore, malgre les assurances du gouvernement

En 2021, le Sénégal a encore replongé dans les inondations, malgré les assurances du gouvernement, dont les plus en vue sont celles d’Oumar Gueye, ministre des Collectivités territoriales, du Développement et de l’Aménagement des Territoires, qui vantait les mérites du dispositif mis en place pour prévenir ces inondations dans la banlieue dakaroise, notamment à Keur Massar.

Les premières pluies ont replongé Keur Massar, nouvellement érigé en département, dans le spectre sinistre des inondations. Un plan national d’Organisation des secours (Orsec) est vite déclenché, le dimanche 22 août 2021, par le ministre de l’Intérieur, Antoine Félix Abdoulaye Diome, pour venir en aide à la localité, mais également à d’autres zones qui ont été touchées comme ce fut le cas de la cité religieuse de Touba.

Le Sénégal en charrettes, thiak-thiak..., pendant 3 Jours

La forte actualité de l’année 2021, sur le plan sociétal, c’est aussi la grève de 48h, devenue illimitée parce que bien suivie, des syndicats des transports qui a paralysé le pays. Pendant trois jours, Dakar et le reste du Sénégal, notamment les grandes villes, zones périurbaines et les agglomérations, ont roulé en thiak-thak, taf-taf, motostaxis Jakarta et charrettes.

Les quelques bus de la société de transport publuc Dakar Dem Dikk (DDD) et les rares particuliers qui en ont profité pour se faire de l’argent, en se reconvertissant en «taxis-bokkoo», moyennant des tarifs élevés, n’y auront rien fait. Les populations ont galéré pendant 72 heures.

Le Cadre unitaire des transporteurs routiers du Sénégal, regroupant 14 syndicats des transports avait déposé un préavis avec une plateforme revendicative comportant 11 points, dont les tracasseries routières, avant de décréter un mot d’ordre de grève de 48 heures, à compter du mercredi 1er décembre dernier

Mais ce mouvement d’humeur sera prorogé en illimité (le jeudi 2 décembre 2021), suite à l’échec des premières négociations avec le gouvernement qui, par la voix du ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Mansour Faye, a dénoncé le manque de volonté de négocier des syndicalistes.

Ce n’est que tard dans la nuit, le lendemain vendredi 3 décembre, que les deux parties parviendront à un accord, qui a résulté sur le retour à de meilleurs sentiments des transporteurs. Gora Khouma et compagnie ont enfin levé le mot d’ordre après d’âpres négociations avec les autorités

Un Sénégal endeuillé

Le Sénégal aura été très endeuillé durant l’année qui s’achève. Des autorités et des personnalités ont perdu la vie durant l’année 2021. L’ancien président de l’IAAF, Lamine Diack est décédé au début de ce mois de décembre. L’artiste Thione Ballago Seck est rappelé à Dieu, le 14 mars.

Le Khalife de la famille de Serigne Abass Sall, en l’occurrence Serigne Mansour Sall a vécu en août. Le Khalife général des Layennes, Serigne Abdoulaye Thiaw Laye est lui aussi rappelé à Dieu en ce mois d’août 2021. Entre autres personnalités d’envergure !






Sud Quotidien



Titre de votre page Titre de votre page