leral.net | S'informer en temps réel

Kemi Séba attaque Me Augustin Senghor et le Président Macky Sall : «Avec cette Place de l’Europe à Gorée, c’est comme si à Auschwitz, les Juifs offraient à l'Allemagne une place du Troisième Reich d’Adolf Hitler»


Rédigé par leral.net le Vendredi 11 Mai 2018 à 08:57 | | 0 commentaire(s)|

Kemi Séba attaque Me Augustin Senghor et le Président Macky Sall :  «Avec cette Place de l’Europe à Gorée, c’est comme si à Auschwitz, les Juifs offraient à l'Allemagne une place du Troisième Reich d’Adolf Hitler»

Cliquez-ici pour regarder plus de videos
A l’île de Gorée, il existe depuis 2003, un lieu baptisé «Place de l’Europe ». Il avait été inauguré à l’époque par Romono Prodi, président Commission de l’Union européenne et le maire de la Commune, Me Augustin Senghor. Et, dans le cadre du 40e anniversaire de l'inscription de l'île au Patrimoine mondial, la place a été aménagée et inaugurée une nouvelle fois mercredi dernier par Me Augustin Senghor, Maire de la Commune de Gorée, et M. Joaquín González-Ducay, Ambassadeur de l'Union européenne au Sénégal.

Cette période coïncidant avec la commémoration de l’esclavage a de quoi suscité la colère de l’activiste Kémi Séba, président Urgences Panafricanistes. "En plein mois de commémoration du drame de l'esclavage (crime contre l'Humanité qui se déroule pourtant encore aujourd'hui...), Macky Sall, l'un des plus FIDÈLES valets OFFICIELS des occidentaux en Afrique vient de franchir une nouvelle limite. En l'Honneur de l'Union Européenne, il a décidé d'offrir sur ce lieu de crime intemporel un espace nommé PLACE DE L'EUROPE. Un peu comme si à Auschwitz, les juifs offraient à l'Allemagne une -place du 3EME REICH », dénonce-t-il sur sa page facebook.

«Même un gorille aurait plus de conscience politique que Macky Sall. Ca ne lui suffit pas de vendre son pays à l'Occident via les APE, de défendre avec ardeur le Franc CFA, d'expulser un activiste panafricain souverainiste qui milite pour l'autodétermination de la zone franc. Non, il fallait qu'il profane un lieu qui était déjà loin d'être ce qu'il aurait dû être en terme de respect de la mémoire ».

Poursuivant son réquisitoire, le leader de «l’Ong Urgences Panafricanistes appelle toutes les forces vives à manifester à l'occasion de la journée du 23 Mai, partout, pour exprimer leur refus de banaliser l'inacceptable, qui est encore présent en ce 21ème siècle. Présent car des dirigeants africains soumis à l'Occident (et à l'Orient) continuent d'officier en toute impunité. Nous ne pouvons plus accepter l'inacceptable.»

« Derrière cette énième trahison de Macky Sall, se cache un problème plus global qui est la servitude toute néocoloniale des élites africaines que nous devons à tout prix faire cesser », conclut-il.