leral.net | S'informer en temps réel

Khalife Thierno Madani Tall : « le plus abject des délits est le crime barbare, délibérément perpétré contre la vie humaine »


Rédigé par leral.net le Lundi 30 Janvier 2017 à 14:56 commentaire(s)|

Allocution du Khalife Thierno Madani Tall à l'occasion de la 37e Ziarra annuelle de Thierno Seydou Nourou Tall et de Thierno Mountaga Tall.
 
Au nom de Dieu, Le Clément, Le Miséricordieux
Allocution du cheikh Mouhammad Al Madani Tall, serviteur de la Hadra Omarienne, président de la ligue des Oulémas, à l’occasion de la rencontre  annuelle tenue à Dakar du 27 au 30 Janvier 2017 (28 Rabi’ Al Awwal 1438 H).
 
La louange est à Allah Qui, dans Son Livre révélé explicite a dit : « Certes, Allah fait une faveur aux croyants en envoyant chez eux un messager issus d’eux-mêmes, qui leur récite Ses versets, les purifie et leur enseigne le Livre et la Sagesse bien qu’ils fussent auparavant dans un égarement manifeste ». Que l’honneur et l’élévation soient accordés à notre maître Mouhammad, à sa famille et ses compagnons, et à tous ceux qui ont suivi leur bon comportement et ce, jusqu’au jour du jugement dernier.
 
Distingué Calife général de la famille Omarienne, Thierno Bachir Tall
Distingué représentant de la famille d’El Hadj Malick SY
Distingué représentant de la Famille de Sergine Ahmadou Bamba
Eminents représentants de califes généraux, Vénérables imams et oulémas
Excellence, monsieur le ministre de l’Intérieur, représentant du Président de la République ainsi que la délégation qui l’accompagne
Excellence, Monsieur le Ministre marocain des Affaires Religieuses représentant  de sa majesté le roi Mouhammad VI, roi du Maroc
Excellences, messieurs les ambassadeurs, représentants du corps diplomatique
Excellences, messieurs les représentants des partis politiques de ce pays et de la sous-région
Excellences, messieurs les représentants des organisations islamiques locales et internationales
Eminentes personnalités, distingués invités venus de toutes les contrées
Que la paix, la miséricorde et les bénédictions de Dieu Le Suprême soient sur vous.
Honorables frères,
 
Par sa Bienveillance, Allah a fait à l’homme la faveur de le créer dans la forme la plus parfaite par Son omnipotence et de l’amener sur terre, par Sa sagesse, afin qu’il L’adore. A ce propos, Il dit : « Je n’ai créé les djinns et les humains que pour qu’ils m’adorent ». Il dit toujours, Lui Le plus Véridique : « Certes, Nous avons honoré les fils d'Adam. Nous les avons transportés sur terre et sur mer, leur avons attribué de bonnes choses comme nourriture et les avons nettement préférés à plusieurs de Nos créatures". Sourate Al Isra, verset 70. En outre, Allah leur a envoyé des messagers annonciateurs de bonne nouvelle et avertisseurs et a fait de Son bien-aimé, notre maître Mouhammad, leur sceau, qu'ils soient tous honorés et élevés en grade. Il fit de son message, un message global renfermant une loi universelle appropriée pour les humains de toutes les époques.
 
En effet, il n'existe nul pays ou nulle contrée dont les habitants embrassent l'Islam, suivent la pure Sounna de son prophète et se conforment à sa souple Charia, sans que la paix et la sécurité n'y règnent et qu'ils vivent dans la paix et la concorde. Hélas, au fil des siècles et des époques, comme en témoigne l'histoire, une bonne partie de musulmans a commencé à s'écarter du droit chemin et des enseignements du noble prophète (que Dieu l'honore et l'élève en grade). Avec de telles attitudes, la Oummah islamique fut éprouvée par de profondes dissensions sur le plan idéologique et des rivalités sans précédent débouchant sur une violence qui a sacrifié plusieurs couches de la société.
 
Pourtant, Allah nous met clairement en garde contre des actes de cette nature en ces termes : "Redoutez une fitnah (violence) qui ne se limitera uniquement pas à ceux d'entre vous qui ont été injustes". Tout cela eut pour conséquence la situation que nous vivons actuellement, à savoir agressions, dérèglement des mœurs, extrémisme et effusion de sang. En un mot, il n'existe ni sécurité au sein des pays, ni paix entre les voisins à tel enseigne que les délits sont devenus fréquents et récurrents. A propos des délits, notons que leur forme la plus abjecte est sans aucun doute le crime barbare, délibérément perpétré contre la vie humaine que Dieu a protégée et a insisté sur le caractère sacré dans plusieurs versets, notamment le verset suivant où le crime est comparé à l’idolâtrie : "Ceux qui n'invoquent pas un autre dieu avec Allah et ne tuent pas la vie que Allah a rendue sacrée, sauf à bon droit".
 
Dans le même ordre d'idée, le prophète (que Dieu l'honore et l'élève en grade) nous a lui aussi mis en garde contre un tel délit en ces termes : "Méfiez-vous des sept péchés graves". Quels sont ces péchés lui demanda-t-on ? Il reprit : "C'est l'associationnisme, la sorcellerie, le crime commis contre la vie que Dieu a rendue sacrée sauf à bon droit..." Rapporté par Boukhari.
 
Tel est, mes chers frères, une preuve de l'interdiction formelle du crime délibéré et du châtiment qui lui est réservé le jour du jugement dernier. Quant à la vie d'ici-bas, le châtiment qui y est réservé au criminel est la loi du talion conformément à cette parole de Dieu Le Suprême : "C'est dans le talion que vos vies seront préservées, gens dotés d'intelligence. Ainsi atteindrez-vous la piété". Al Baqara, verset 179. En d'autres termes, âme pour âme, comme rétribution équitable. De la même manière qu'il a assassinée son frère et lui a fait perdre la vie, il doit subir le même sort. Ceci est le jugement de Dieu et qui donc détient un jugement meilleur que celui de Allah ? Le Suprême a dit : "Est-ce donc le jugement de la Jahiliyya qu’ils cherchent? Qui détient un jugement meilleur que celui de Allah pour les gens à la foi ferme ?»
 
Mes chers frères, serait-il équitable et conforme au principe de dissuasion, qu'une personne, après avoir sciemment et injustement tué son frère de manière préméditée par l'usage d'une arme et d'une façon qui ne souffre d'aucune équivoque, purge juste une condamnation tout en restant en vie dans une prison où il reçoit sa subsistance et se promène en toute sécurité en attendant d'être libéré d'une manière ou d'une autre?
 
Voilà qui doit nous inciter à revoir ces lois, en concertation avec les personnes concernées.
 
Chers frères, nous avons ces derniers temps, constaté dans notre pays, une recrudescence de la violence, des agressions et des meurtres, autant d'actes qui sont la résultante de la mauvaise éducation et de l'absence, au sein des consciences, de barrières religieuses, de vertus morales, ainsi que d'un manque de considération à l'égard des lois. C'est pourquoi, conformément au hadith prophétique qui précise que "la religion c'est le fait de procurer de bons conseils", nous exigeons des autorités Etatiques, en dépit de leurs efforts permanents consacrés dans le domaine de la sécurité, de veiller à son renforcement afin de protéger la patrie et les citoyens de ces individus qui sèment le désordre sur terre et de sanctionner ces derniers sans indulgence aucune.
 
En outre, nous les appelons à renforcer l'enseignement religieux dans les établissements scolaires, à surveiller tout ce que diffusent les chaînes locales comme films, séries et autres programmes à même d'impacter négativement sur le comportement des jeunes et de tous les membres de la société. Au demeurant, cette responsabilité est partagée comme l'a indiqué le prophète (que Dieu l'honore et l'élève en grade) dans ce Hadith : "Chacun de vous est un berger et à chaque berger, il sera demandé des comptes sur son troupeau". Ainsi, nous demandons aux Cheikhs, autorités coutumières, éducateurs et parents, de multiplier les efforts pour inculquer aux enfants une éducation saine à l'instar de celle que nous ont laissée nos vertueux prédécesseurs aussi bien sur le plan de la foi, que de l'adoration, du comportement, et de la culture, car nous avons en eux un bel exemple à suivre.
 
Que Dieu nous facilite toute entreprise profitable à notre religion et à notre vie d'ici-bas. Qu'il maintienne notre progéniture dans la vertu, nous accorde une fin heureuse et protège notre religion, notre vie, notre pays, l'ensemble des pays musulmans ainsi que le monde entier. Il est Le Seul à pouvoir le faire, Lui L'Omniscient. La dernière de nos invocations est "Louange à Allah, Seigneur de l'univers".
 
Cheikh Mouhammad Al Madani Tall, serviteur de la Hadrah Omarienne, président de la ligue des Oulémas du Sénégal. Dakar, le 29 Janvier 2017 (28 Rabî’ Ath thâni 1438).


Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page