leral.net | S'informer en temps réel

« La restauration du poste de PM est juste une façon de distraire les Sénégalais», Hélène Tine, ancienne Députée

Après que le président de la République, Macky Sall, a informé le gouvernement de sa volonté de restaurer le poste de Premier ministre », l’ancienne députée Hélène Tine, candidate de la coalition « Wallu Sénégal » à la mairie de la ville de Thiès, estime qu’il s’agit là encore d’«une diversion du Président Macky Sall dans un contexte où tout le monde est en campagne pour les élections locales».


Rédigé par leral.net le Mercredi 1 Décembre 2021 à 15:46 | | 0 commentaire(s)|

« La restauration du poste de PM est juste une façon de distraire les Sénégalais», Hélène Tine, ancienne Députée
C’est en marge d’une visite de courtoisie auprès du Khalife général de la famille Ndiéguene que la candidate de la coalition « Wallu Sénégal » à la mairie de la ville de Thiès, a invité les Sénégalais à « ne pas se laisser distraire ».

L’ancienne parlementaire Hélène Tine pense que « c’est de bonne guerre que le Président Macky Sall a agité cette question, dans un contexte où tout le monde est en campagne pour les élections locales. C’est une façon de nous distraire ».

Et de soutenir : « aujourd’hui les gens du camp présidentiel parlent d’ ‘’arguments’’, mais moi, je dis que ce sont des arguties, les mêmes qu’il avait sorties, lui, Macky Sall, quand il supprimait ce poste de Premier ministre. Aujourd’hui, son camp est en train de sortir des arguties pour justifier le retour dudit poste ».

Personnellement, l’ancienne députée rappelle avoir toujours dit que « ce n’était pas une bonne chose que de supprimer le poste de Premier ministre. La preuve est là ! Tout ce qu’on a pompé dans la Constitution, à l’époque, on est en train de le remettre dans cette Constitution », à savoir le fait que « le président de la République puisse dissoudre l’Assemblée nationale », que « cette Assemblée puisse faire une motion de censure », que « le Premier ministre puisse aller devant l’Assemblée pour que les questions d’actualité puisent être traitées par les députés ».

Pour simplement dire qu'aux yeux de Hélène Tine, « c’était une grande aberration que de supprimer le poste de Premier ministre ». D’après la candidate de « Wallu Sénégal » à la ville de Thiès, « ça ne se justifiait pas ».

« C’est juste des arguties pour des raisons électoralistes et politiciennes»

Insistant, elle estime pour dire à propos de la restauration du poste de Pm qu’« aujourd’hui, donc, tout ce que les gens vont dire, ce ne sera que des arguties et c’est juste une façon de distraire les Sénégalais de l’actualité et de leurs objectifs ». Sa profonde conviction étant que « le président de la République doit avoir des informations qui lui montrent qu’il n’est pas en bonne posture pour les prochaines élections locales et, du coup, il cherche à nous distraire ».

Hélène Tine se dit « sûre » que « ses sondages, lui Macky Sall, ne lui ont pas donné les résultats qu’il attend, c’est pourquoi il a choisi cette heure-là pour ramener le poste de Premier ministre à quelques encablures des élections territoriales ». Sur la fragilisation de la Constitution, que Macky Sall a retouchée au moins six fois en l’espace de neuf ans, Hélène Tine dit l’avoir dénoncé à plusieurs reprises.

« J’ai dit aux juristes constitutionnalistes : «reprenez la Constitution, vous allez même voir des articles qui vont se contredire, tellement cette Constitution a été manipulée, violée pendant ces 10 ans de Macky Sall au pouvoir ». Elle trouve que « c’est inacceptable».

Et l’ancienne parlementaire de rappeler qu’« on a toujours la Constitution de 2001, qui a été votée par Référendum mais, aujourd’hui, personne ne s’y retrouve plus pour avoir subi tellement d’assauts sous Macky Sall. Il y a eu le Référendum, la suppression du poste de Premier ministre, le parrainage, entre autres assauts, et aujourd’hui, on revient encore dire que tout ça, ce n’est pas bon ».

D’où la conviction d’Hélène Tine selon qui, « c’est du pilotage à vue tout simplement », et aussi « des arguties pour des raisons électoralistes et politiciennes ». Helene Tine demande à Macky Sall de profiter de son projet pour régler le problème du troisième mandat, définitivement Aujourd’hui, la parlementaire demande au Président Macky Sall, puisque, qu’il « est en train encore de retoucher à la Constitution », de profiter de ce projet, pour « régler le problème du troisième mandat, définitivement ».

Parce que, fait-elle remarquer, « aujourd’hui, le chef de l’Etat a introduit des changements dans la Constitution mais il n’avait pas mis une clause qui montrait que son mandat en cours était concerné, pour qu’il ne puisse pas briguer un troisième mandat. Si maintenant, il veut rassurer le peuple, s’il veut que le pays soit dans la paix, qu’il n’y ait pas de violences dans ce cher Sénégal, il doit profiter de ce projet-là pour le faire ».

Elle profite de l’occasion pour demander aux députés de « s’en saisir, du moment qu’on leur a amené un projet en procédure d’urgence, afin de prendre leur courage à deux mains si l’exécutif ne met pas dans le projet cette clause, pour que définitivement, on sache que le deuxième mandat de Macky Sall est concerné par le nombre de mandats que la Constitution autorise de faire ».

Ce, a-t-elle averti, pour « éviter au Sénégal des troubles et des violences ». Une telle clarification de la question du troisième mandat, estime Hélène Tine, « vaut plus que des chartes qu’on demande aux gens de signer».







Le Témoin


Titre de votre page Titre de votre page