leral.net | S'informer en temps réel
Mercredi 31 Mai 2017

Lamine Diack, Alassane Ouattara, Anne Hidalgo : voyage au cœur des réseaux de Khalifa Sall




Khalifa Sall, Anne Hidalgo, Bertrand Delanoe au Cirque d'Hiver le 13 mars 2014 à Paris, France.
Khalifa Sall, Anne Hidalgo, Bertrand Delanoe au Cirque d'Hiver le 13 mars 2014 à Paris, France.
Lamine Diack, ancien maire de Dakar
 
Il y a Lamine Diack. L’ancien patron de l’IAAF qui vit désormais dans un petit pavillon de la région parisienne depuis qu’il a été empêché de quitter la France pour des affaires de corruption compte parmi les soutiens de Khalifa Sall. C’est Diack en personne qui en 2009, a demandé au socialiste Doudou Issa Niasse de se retirer de la tête de l’opposition à Dakar pour laisser la place à Khalifa Sall.
 
 «Les deux hommes sont très liés, Lamine Diack a été souvent comme un père pour le socialiste ». Idrissa Seck, au rythme où vont les choses, risque de se ranger définitivement derrière Khalifa Sall. Cette information à la fois surprenante et inattendue, tient du fait que l’ancien maire de Thiès, ne croit pratiquement plus à son destin présidentiel. Il entretient des relations personnelles avec Khalifa Sall et les deux hommes se sont beaucoup fréquentés ces dernières années.
 
Résultat de recherche d'images pour "khalifa sall anne hidalgo getty images"
 
Alassane Ouattara et Anne Hidalgo
 
 Sur l’international, Khalifa Sall peut compter sur le soutien amical de Alassane Ouattara. Le président ivoirien et le maire de Dakar entretiennent des relations amicales.  Anne Hidalgo, la maire de Paris, est également parmi ses soutiens discrets dans le dossier. Lors du passage du président Macky Sall à Paris, à l’occasion de la visite d’Etat, le première magistrat de Paris a cité à plusieurs reprises dans son discours Khalifa Sall bien que ce dernier était absent des lieux.
 
 Reste que le maire de Dakar qui compte de nombreux amis à l’étranger, a été surpris par son emprisonnement. «Ses hommes restés à Dakar n’ont pas pu faire le link entre ces bonnes volontés et lui ». «Parce que ce sont des relations personnelles que le maire avait avec eux, peu sont venus à Dakar ». Les graves accusations qui pèsent contre lui, ont fini par atteindre son image auprès de certaines personnalités à l’étranger.
 
Résultat de recherche d'images pour "khalifa sall anne hidalgo getty images"
Car, elles ont pensé pendant longtemps que le maire de Dakar pouvait être un potentiel candidat  à la présidentielle. «Mais il faut avouer que certains ont été bien déçus ». Même dans les couloirs du Fmi et de la Banque Mondiale, il avait quelques amitiés, mais tout ce beau monde a été parfois surpris et déçu par les pratiques dont l’homme est accusé.
 
 
Source Le SOIR, le quotidien numérique



Titre de votre page Titre de votre page