leral.net | S'informer en temps réel

Lancement du parrainage : Aïssata Tall Sall s’engage devant ses militants et devant le peule sénégalais

La présidente du mouvement Oser l’Avenir, Me Aïssata Tall Sall Aïssata a officiellement lancé sa campagne de parrainage, ce matin à Dakar, pour collecter au minimum 53457 et, au maximum 66820 signatures de personnes inscrites au fichier électoral, dans le but d’être candidate à l’élection présidentielle. Elle s’est engagée devant ses militants et devant le peuple.


Rédigé par leral.net le Jeudi 6 Septembre 2018 à 15:00 | | 0 commentaire(s)|


Cliquez-ici pour regarder plus de videos
« Ce n’est ni un jeu d’égos, encore moins un jeu d’intérêts. Jamais nous ne devons prendre cette séquence politique si déterminante dans notre Démocratie à la légère ! En effet, le temps de l’élection présidentielle est un temps décisif dans nos Démocraties Modernes.

-Il est celui du choix librement exprimé par les citoyens

-Il est celui du débat, vrai et sincère et chacun devra y prendre part

-Il est surtout celui de la Responsabilité où le Politique, faisant face à son destin, décide de s’engager devant son peuple.

Pour ma part, cette décision nourrie par l’expérience, les épreuves et ma seule ambition de servir le Sénégal, est prise et depuis fort longtemps. Arrive maintenant le temps de sa mise en œuvre et je suis sûre que votre soutien, comme celui du Peuple Sénégalais, ne me fera pas défaut.

Mais il ne s’agit pas seulement d’être candidat ! Il s’agit surtout de dire et d’expliquer pourquoi et comment ! », a déclaré la candidate d’Oser l’Avenir.

Selon elle, « cette élection sera donc pour nous l’occasion nécessaire de dire et d’expliquer à nos compatriotes, l’ambition que nous portons pour notre pays, pour ses hommes et ses femmes, sa jeunesse et ses travailleurs, ses élèves et ses étudiants, ses chefs religieux et coutumiers, car au-delà du cercle des politiques, c’est bien à tout le Sénégal et à tous les Sénégalais que nous nous adresserons. »

Aïssata Tall Sall de se demander : Quel modèle de société voulons-nous offrir aux Sénégalais, avec quel programme économique et social et sous quelle forme de gouvernance ?

« Et si nous avons la prétention de gouverner le Sénégal, nous devons y répondre !
Nous voulons pour notre pays un modèle de société démocratique, moderne et ouverte sur quatre axes majeurs.

-Cette société se fondera d’abord sur l’égalité humaine car nous avons la claire conscience que cette égalité doit rester le fondement et le socle de la dignité de l’homme.

Elle doit, dans nos priorités programmatiques, trouver toute sa place dans le savoir, l’éducation, la santé, l’équilibre des territoires, l’emploi et même la prise en compte des besoins des générations futures.

-Nous voulons ensuite une société où les Pouvoirs, tous les Pouvoirs, seront en équilibre constant.

En cela, nous redonnerons à la Justice l’indépendance d’un vrai Pouvoir, au Législatif la plénitude de sa dignité et au Sénégalais lambda, sa citoyenneté de plein exercice, jouissant de l’ensemble de ses droits, en vivant sa liberté dans le respect de celle des autres.

Quant à l’Exécutif, il ne sera plus seul maître du jeu et assurera à plein temps son rôle de gestionnaire loyal du pays au quotidien.

Ainsi, les différents Pouvoirs Institutionnels dans cet équilibre rationnel, seront les vrais instruments de la régulation républicaine et la citoyenneté, un moyen de faire avancer la société dans son ensemble.

-Nous voulons également une société de dignité et de progrès social où l’accent sera mis notamment sur la création de richesses nationales, en mettant la priorité sur la baisse du chômage et la création d’emploi par la ré-industrialisation de notre pays, l’insertion professionnelle, la détection de nouveaux métiers (dans l’agriculture, le monde rural, les nouveaux services et les nouvelles technologies), le reclassement et la requalification professionnelle ainsi que l’apprentissage.

-Nous recherchons enfin une société moderne, se fondant sur nos valeurs humaines, sociales et morales, une société ouverte sur l’Afrique et le monde. », poursuit la candidate socialiste.

Ainsi, « en vous conviant à cette journée de lancement de notre campagne de parrainage, vous avez bien compris qu’il ne s’agit pas seulement de vous demander d’aller collecter des signatures », souligne-t-elle.

Bien plus que cela, et au-delà de ça, note le maire de Podor, qui rappelle qu« il s’agira pour nous, de OSEZ L’AVENIR et de nos Camarades alliés, de nous doter de la capacité par nous mêmes, de mobiliser les énergies nécessaires, de définir et porter une stratégie gagnante et enfin de conquérir le Pouvoir pour réaliser, dans notre pays, la vraie alternance. »