leral.net | S'informer en temps réel

Le Fonds d’Abu Dhabi mobilise 14,4 millions $ en co-financement pour la réhabilitation d’une route sur l’axe Tamba- Matam- Saint- Louis

Le Fonds émirati communément appelé Fonds d'Abu Dhabi apporte sa contribution à travers une ligne de co-financement institutionnel aux côtés de la BAD, BID, OPEP d'un montant de 14,4 millions $ ( soit moins de 8 milliards fcfa). Dans le pipe, un projet de réhabilitation d'un tronçon routier devant relier Matam- Saint-Louis- Tamba, maillon stratégique du Plan Sénégal Émergent.


Rédigé par leral.net le Vendredi 17 Mars 2017 à 08:18 | | 0 commentaire(s)|

Lors de son dernier voyage à Dubai, Macky Sall s'était entretenu avec le Cheikh Mohammed ben Rachid Al Maktoum, vice-Président, Premier Ministre des Émirats Arabes Unis et Émir de Dubaï.
Lors de son dernier voyage à Dubai, Macky Sall s'était entretenu avec le Cheikh Mohammed ben Rachid Al Maktoum, vice-Président, Premier Ministre des Émirats Arabes Unis et Émir de Dubaï.

Le fonds d’Abu Dhabi pour le développement accelete la cadence. Selon un document interne parvenu ce jeudi à Confidentiel Afrique, le Fonds emirati met à la disposition  du gouvernement du Sénégal une ligne de financement  de 14,4 millions $ ( moins de 15 Mds de fcfa) sous forme de contribution au financement du projet de réhabilitation d’un tronçon routier long de 287 kilomètres. D’après la note de l’institution emiratie, parcourue par la rédaction, cette ligne libérée par le guichet d’Abu Dhabi devra permettre de réhabiliter un corridor routier névralgique fortement économique, empruntée par les usagers et les camions de marchandises sur l’axe Tamba- Matam- Saint- Louis.

 L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes debout et intérieur
 

BAD- OPEP- BID- FAD en co-financement

 

Le Fonds d’Abu Dhabi est en co- financement avec d’autres institutions internationales de financement, partenaires de l’état du Sénégal dans le PSE ( Plan Sénégal Émergent), à l’instar de la Banque Islamique de Développement (BID), de la Banque africaine de développement (BAD) et de l’OPEP.

Selon Muhammad Saif el Suwaidi, le directeur général du Fonds d’Abu Dhabi pour le Développement, << le PSE suscite un grand intérêt auprès des institutions de financement y compris le Fonds d’Abu Dhabi qui s’est engagé à accompagner l’état du Sénégal dans la réalisation de ses objectifs de développement >> .

 Ce tronçon routier devra nécessiter des investissements globaux de l’ordre de 287 milliards de francs CFA (468,7 millions $).  A ce titre,  la Banque Africaine de Développement intervient à hauteur de 33% du financement, la Banque Islamique de Développement (18%) et l’OPEP (3%).  L’Etat du Sénégal lui apporte du cash flow dans le pipe en guise de contrepartie à hauteur de 43% du financement total.

Pour rappel, le guichet du Fonds d’Abu Dhabi pour le Développement, a mobilisé à ce jour près de 67 millions $ d’investissements sous forme de prêts confessionnels dans divers secteurs prioritaires ( routes, santé, eau, éducation ).

Source confidentielafrique

L’image contient peut-être : 1 personne, debout




Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page