leral.net | S'informer en temps réel

Le procès du maire sortant de Grand-yoff renvoyé une troisième fois au 8 mai prochain

NETTALI-NET - A moins d’un quatrième renvoi, le maire sortant de Grand-Yoff, Pape Mamour Guèye, poursuivi pour escroquerie foncière sera jugé le 8 mai prochain. En effet, prévu ce jeudi 30 avril, le procès a été renvoyé à la demande des avocats de la défense qui veulent joindre les autres plaintes qui continuent de tomber sur la tête de l’ancien maire libéral.


Rédigé par leral.net le Lundi 4 Mai 2009 à 13:37 | | 0 commentaire(s)|

Le procès du maire sortant de Grand-yoff renvoyé une troisième fois au 8 mai prochain
Les plaintes continuent de pleuvoir sur la tête de Pape Mamour Guèye. Lors de sa première comparution, le 9 avril dernier, le maire sortant était poursuivi par 13 personnes pour escroquerie foncière portant sur un montant avoisinant la somme de 80 millions de francs Cfa.

Ce jeudi 30 avril, une dizaine de personnes s’est ajoutée à la liste des plaignants. Et d’après un des avocats de la défense, trois autres plaintes ont été déposées, mardi dernier sur la table du commissaire de police des Parcelles assainies. Et à l’en croire, la liste pourrait encore s’allonger.

Pour rappel, durant son règne à la tête de l’équipe municipale, M. Guèye a vendu à plusieurs personnes des terrains situés dans la zone de captage. Des transactions jugées illégales, car l’ex-édile n’avait pas la compétence pour le faire. Les acquéreurs n’ayant pu finalement obtenir leur terrain, ils ont réclamé le remboursement de leur argent. Certains ont été dédommagés, tandis que d’autres n’ont toujours pas vu la couleur de leur argent, le sieur Guèye n’étant plus dans les dispositions financières pour les rembourser.

Devant cette impasse, ces personnes ont attrait en justice l’ancien maire de Grand-Yoff. Ce dernier a été arrêté depuis le 1er avril dernier. Libéré sur convocation, le vendredi 3 avril, il a été finalement inculpé et placé sous mandat de dépôt, le mardi 7 avril dernier, à l’issue de son face à face avec le procureur.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos