leral.net | S'informer en temps réel

Les Etats-Unis restent membre de l’OMS et rejoindront le dispositif mondial sur les vaccins contre la Covid-19


Rédigé par leral.net le Jeudi 21 Janvier 2021 à 20:56 | | 0 commentaire(s)|

Dès sa prise de fonction, le nouveau Président des Etats-Unis, Joe Biden, a décidé le maintien de son pays au sein de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Washington rejoindra également le dispositif mis en place par l’agence onusienne et ses partenaires pour faciliter un accès équitable aux vaccins contre la Covid-19.
Les Etats-Unis restent membre de l’OMS et rejoindront le dispositif mondial sur les vaccins contre la Covid-19
C’était l’une de ses promesses de campagne et elle a été mise en œuvre au premier jour de son mandat. Joe Biden a annoncé le 20 janvier le maintien de son pays au sein de l’OMS. « Les États-Unis entendent demeurer membre de l’Organisation mondiale de la santé », a écrit, mercredi, le 46e Président des Etats-Unis dans une lettre adressée au Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres. Une décision confirmée le lendemain, de vive voix, par son conseiller principal à la santé, Anthony Faucy. « Je suis honoré d’annoncer que les États-Unis resteront membres de l’OMS », a déclaré le Dr Fauci lors d’une réunion virtuelle du Comité exécutif de l’agence onusienne.

M. Biden revient ainsi sur les décisions de son prédécesseur Donald Trump qui avait décidé le 14 avril 2020 la suspension du financement américain du budget de l’OMS puis annoncé le 6 juillet le retrait des Etats-Unis de l’agence onusienne.

Le Dr Fauci, qui était déjà membre de la cellule de crise sur le coronavirus de M. Trump et a été nommé conseiller de M. Biden, a annoncé que Washington a « l’intention de remplir ses obligations financières » envers l’OMS. « Les Etats-Unis reprendront l’engagement régulier du personnel du gouvernement américain auprès de l’OMS, à la fois directement et par l’intermédiaire de nos centres de collaboration », a, également, annoncé le Dr Fauci qui est aussi directeur de l’Institut national américain des allergies et des maladies infectieuses.

Dans sa lettre adressée au Secrétaire général de l’ONU, M. Biden a souligné le rôle crucial joué par l’OMS dans la lutte mondiale contre la pandémie mortelle de Covid-19 ainsi que d’innombrables autres menaces pour la santé et la sécurité sanitaire mondiales. « Les États-Unis resteront un participant à part entière et un leader mondial dans la lutte contre ces menaces au service de la santé et la sécurité sanitaire mondiales », a assuré le nouveau Président américain.
 

Vaccins contre la Covid-19 : Washington rejoint le dispositif COVAX

Lors de la réunion du Comité exécutif de l’OMS, le Dr Fauci a annoncé que M. Biden publiera jeudi une directive sur l’intention des États-Unis de rejoindre le COVAX et de soutenir l’accélérateur ACT, deux mécanismes visant à faire progresser les efforts multilatéraux en matière de recherche et de développement sur le coronavirus et de distribution et d’accès équitables aux vaccins, aux thérapies et aux diagnostics.

« Les États-Unis considèrent la collaboration technique à tous les niveaux comme un élément fondamental de notre relation avec l’OMS, que nous apprécions profondément et que nous souhaitons renforcer à l’avenir », a insisté le conseiller santé du chef d’Etat américain. « Le Président Biden a l’intention de s’engager pleinement dans la promotion de la santé mondiale, de soutenir la sécurité sanitaire mondiale et de construire un avenir plus sain pour tous », a-t-il fait valoir.

Dans cette relation future, le plus urgent pour Washington est de mener le combat contre le coronavirus. Les Etats-Unis entendent soutenir « une collaboration scientifique solide et éthique, la recherche ainsi que le partage rapide des résultats de la recherche, des échantillons d’agents pathogènes et des données essentielles à l’avancement de la recherche ».

L’objectif affiché par le Dr Fauci, est d’atténuer « l’impact de la pandémie dans le monde, renforcer les institutions, faire progresser la préparation aux futures épidémies, et améliorer la santé et le bien-être de tous les peuples du monde ».

« Les Etats-Unis sont prêts à travailler en partenariat et de façon solidaire pour soutenir la réponse internationale à la pandémie de Covid-19 », a-t-il assuré.
Plus largement, Washington se réjouit de travailler avec les autres pays membres de l’OMS pour renforcer et surtout réformer l’organisation, a affirmé le Dr Fauci. Il s’agit, selon lui, « d’améliorer les mécanismes de réponse aux urgences sanitaires dans l’ensemble des Nations Unies et renforcer le Règlement sanitaire international » mais aussi de contribuer à diriger l’effort collectif visant à renforcer la réponse internationale au coronavirus.
 

Devoir de réforme de l’OMS et enquête internationale solide sur la gestion du virus

A noter que le Groupe indépendant sur la préparation et la riposte à la pandémie a fustigé un système d’alerte inadapté et des hésitations. Dans ce rapport présenté mardi dernier au Comité exécutif de l’OMS, ce panel d’experts mandaté par l’agence onusienne a estimé qu’il est « douloureusement conscient du fait que le monde n’était pas préparé à affronter la pandémie du coronavirus ».
Le Groupe d’experts indépendant a pour objectif d’évaluer les expériences acquises et les leçons tirées de la réponse sanitaire internationale, coordonnée par l’OMS, au coronavirus. Il est composé de 13 membres, dont les Co-présidentes Helen Clark, ancienne Première ministre de la Nouvelle-Zélande, et Ellen Johnson Sirleaf, ancienne Présidente du Libéria.

« Nous sommes conscients qu’il ne sera pas facile de répondre à la Covid-19 et de reconstruire la santé mondiale et de faire progresser la sécurité sanitaire dans le monde », a reconnu le Dr Fauci. A cet égard, les Etats-Unis ont rappelé le devoir  de « transparence, y compris en ce qui concerne les événements entourant les premiers jours de la pandémie ».

« Il est impératif que nous tirions des leçons importantes sur la manière d’éviter de futures pandémies », a souligné le conseiller de M. Biden. « L’enquête internationale doit être solide et claire, et nous sommes impatients de l’évaluer », a-t-il ajouté, tout en remerciant l’OMS pour son rôle de « chef de file » dans la réponse de santé publique mondiale à la pandémie. Dans « des circonstances éprouvantes », il a rappelé le leadership de l’agence onusienne , qui a rallié les communautés scientifique, de la recherche et du développement pour accélérer la mise au point de vaccins, de thérapies et de diagnostics.
« (L’OMS) a organisé des points de presse réguliers et diffusés en continu qui permettent de suivre de près l’évolution de la situation dans le monde », a rappelé le Dr Fauci. « Elle a collaboré sans relâche avec les nations dans leur lutte contre la Covid-19 ». 

« C’est un bon jour pour l’OMS et un bon jour pour la santé mondiale » - Dr Tedros 

« C’est une bonne journée pour l’OMS et une bonne journée pour la santé mondiale », a, de son côté, répondu le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus. Pour le Directeur général de l’OMS, il reste encore beaucoup de travail à faire et de leçons à tirer, pour mettre fin à la pandémie et relever la longue liste de défis sanitaires auxquels le monde est confronté. « Mais le monde sera mieux à même de les relever avec vous (Etats-Unis) », a-t-il fait valoir. 

« L’OMS est une famille de nations. Nous sommes tous heureux que les États-Unis d’Amérique restent avec la famille », a déclaré le Dr Tedros sur son compte Twitter.
Un.org
 



Source : https://www.lejecos.com/Les-Etats-Unis-restent-mem...



Cliquez-ici pour regarder plus de videos