a
leral.net | S'informer en temps réel

Les contre-vérités du ministre de la Culture, Abdou Latif Coulibaly (Droit de réponse de Pierre Atepa Goudiaby)

Droit de réponse de Pierre Atepa Goudiaby au ministre de la Culture
LES CONTRE-VERITES DU MINISTRE DE LA CULTURE
Dans une tentative désespérée de briser sa marginalisation due à sa manière timorée de défendre l’action gouvernementale, le ministre
de la Culture veutse remettre en selle en s’attaquant à ma personne. Comme on le sait, j’ai fait une offre de services au peuple sénégalais
afin de briguer les suffrages en février 2019. L’occasion faisant le larron, je suis devenu une proie de choix.
Loin des affabulations de Monsieur le Ministre, voici des faits vérifiables:


Rédigé par leral.net le Lundi 10 Septembre 2018 à 16:29 | | 0 commentaire(s)|

 Dans une tentative désespérée de briser sa marginalisation due à sa manière timorée de défendre l’action gouvernementale, le ministre de la Culture veutse remettre en selle en s’attaquant à ma personne. Comme on le sait, j’ai fait une offre de services au peuple sénégalais afin de briguer les suffrages en février 2019. L’occasion faisant le larron, je suis devenu une proie de choix. Loin des affabulations de Monsieur le Ministre, voici des faits vérifiables:

I. LE MUSEE DES CIVILISATIONS NOIRES : Ce projet fut initié en 1975 par le président Senghor, paix à son âme, avec un contenu muséographique encore disponible. Il est vrai qu’à l’époque, Monsieur le Ministre était encore à l’école primaire. Le président Wade l’a repris et a tenu à en restituer les idées maîtresses. Il nous a demandé en 2009 d’en développer le concept architectural. Nous nous sommes alors inspiré de nos cases à impluvium, c’est-à-dire bien des années avant que vous n’arriviez aux affaires. Dire que vos équipes se sont inspirées des cases à impluvium est absolument faux ! Le projet architectural avait déjà plus de 4 ans !

II. LA PLACE DU SOUVENIR : Son contenu thématique fut confié à notre éminent professeur Iba Der Thiam dont la réputation et les compétences dans ce domaine ont traversé nos frontières. En effet, il s’agissait de développer un panthéon pour les résistants africains (Lat Dior, Aline Sitoé Diatta, Béhanzin, Samory Touré, Nelson Mandela, etc.), et un deuxième pour nos illustres intellectuels (Cheikh Anta Diop, L. S. Senghor, etc.).Toutes vos critiques au sujet de cet édifice sont dérisoires. Nous vous demandons simplement de faire nettoyer la place pour qu’elle soit digne de ce qu’elle représente.





Cliquez-ici pour regarder plus de videos