leral.net | S'informer en temps réel
Jeudi 29 Juillet 2010

Les « rois » de la surfacturation démasqués

LES MARCHÉS DU PDIS EPINGLÉ PAR UN CABINET PRIVÉ


Sur la même ligne que la Cour des comptes, le cabinet Fideca a procédé à un audit des marchés passés par le Programme de développement intégré de la Santé. Le rapport révèle au grand jour une série de surfacturations sur les prix qui se passent de commentaires.



Les « rois » de la surfacturation démasqués
Le Programme de développement intégré de la Santé dont la gestion (99-2003) figure en bonne place dans le dernier rapport de la Cour des comptes, a été aussi passé au crible par le cabinet privé Fideca et par l’Inspection générale d’Etat (Ige) qui a approfondi les investigations. Si la Cour des comptes a révélé au grand jour des irrégularités extrêmement graves, il n’en demeure pas moins qu’un rapide coup d’œil sur le rapport de Fideca permet de se rendre compte de la surfacturation systématique qui avait été érigée en règle.

Il en est ainsi de deux marchés par entente directe de pièces de rechange pour le service technique de maintenance pour 45 millions Fcfa et de matériel orthopédique, pour 50 millions Fcfa. Deux marchés octroyés au nommé Moussa Diakhaté. Selon les vérificateurs, le Pdis a acheté auprès de ce fournisseur dix fers à souder pour…330.600 la pièce, une perceuse à 2.940.720 Fcfa… Le même fournisseur a facturé un outillage pour menuisier à 3.402.720 Fcfa, alors qu’il s’échange auprès d’un autre fournisseur à…124.625 Ffcfa, soit une surfacturation de 3.278.095 Fcfa !
Les auditeurs se sont aussi intéressés au marché de cartables et badges facturés par la Cetap. « La commande a porté sur des cartables en pagne, sans aucune précision. Même si le prix unitaire de 22.500 Fcfa, facturé, peut paraître cher pour un cartable en pagne, nous n’avons pu obtenir de renseignements permettant de procéder à une comparaison objective, en l’absence de cahier de prescriptions techniques ou de cahiers de charges décrivant de manière précise les articles commandés. Il ne nous a pas été possible, en conséquence, de porter un jugement sur la facturation », écrivent-ils.

Une autre société Ikas est épinglée sur des surfacturations estimées à 18.059.334 Fcfa par les auditeurs. Le Pdis a acheté auprès de ce fournisseur deux photocopieurs Canon à 8.700.000 Fcfa (2.496.666 Fcfa, selon la concurrence), dix calculatrices Casio à 3.500.000F alors que la concurrence vend le même lot à 630.000 F soit un écart de 2.870.000 Fcfa… Un autre marché de 35.300.200 Fcfa avait été attribué à Gmb pour l’achat de produits chimiques. Le litre de Javel avait été facturé à l’époque à 3.180 Fcfa, alors que la Dpv estimait que le prix était de 450 Fcfa. Sénégal Equip, connu dans la vente de mobilier et de matériel de bureau et de logement, a même remporté un marché pour la fourniture de…Produits chimiques. Inutile d’en rajouter.

Cheikh Mbacké GUISSE l'asquotidien
(Plus d'informations demain sur leral .net)




1.Posté par Alpha le 30/07/2010 08:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La sur facturation est devenu un acte normal au Sénégal, tous deux qui l'on fait ont une promotion

2.Posté par Bani le 30/07/2010 11:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ainsi va ce pays sous wade. Si tu ne voles pas pour donner aux militants du PDS tu es remercier de ton poste. Wade est politicien jusqu'à la moelle épinière. Pauvre de nous!
Il est l'heure de se lever à l'image de Latif et SJD pour dire non ça suffit!

3.Posté par SO le 30/07/2010 17:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Existe t il un secteur ou on note l'absence de surfacturation.
Moi je n'en suis pas sur.
je dis bien que nous sommes tous des corrompus car formés et voire meme bien formé à la haute corruption.
Je suis sur que ce que l'état perde au niveau de la corruption est comparable au budget actuel du SENEGAL

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site
Titre de votre page Titre de votre page