leral.net | S'informer en temps réel
Jeudi 10 Décembre 2020

Libération de Pape Abdoulaye Touré et Cie...: Le coup de gueule de Me Cheikh Khoureyssi Bâ




Me Cheikh Khoureyssi Bâ pique une colère noire contre le parquet qui a fait « preuve d’une légèreté » impardonnable. L’avocat condamne fermement. «Après la police, le parquet ! » fulmine Me Ba. A l’en croire, les activistes de «Ñoo Lank», notamment Pape Abdoulaye Touré, Fallou Diagne et Thierno Sall sont rentrés chez eux sans leur compagnon, le jeune Malick Biaye, «le plus fragile, le plus vulnérable, le plus faible du groupe».

Selon Me Bâ, il est forcé de passer une nuit supplémentaire à la prison de Cap Manuel pour une «erreur surréaliste» de nom sur l’ordre de libération. Nommé Biaye comme il se doit quand il s’est agi de l’interpeller, de le garder à vue, de le déférer et de l’emprisonner, le voici devenu Mbaye maintenant lorsqu’il est question de le libérer, dénonce la robe noire. Pour cette erreur, le jeune Biaye n’a pas été libéré hier.

D'après "L'As", Me Cheikh Khoureyssi Bâ se demande jusqu’à quand les citoyens sénégalais vont-ils continuer à subir les conséquences de l’incompétence et de la désinvolte légèreté du service public. A rappeler que le parquet avait requis 3 mois ferme contre Pape Abdoulaye Touré, avant de solliciter l’application de la loi pour le reste de la bande. La défense a plaidé la relaxe et elle a été suivie par le tribunal.
La rédaction de leral.net



Titre de votre page Titre de votre page