leral.net | S'informer en temps réel

Ligue des Champions : le Real Madrid patron dans le milieu

Demi-finaliste de la Ligue des Champions, le Real Madrid peut pleinement rêver d'un 14e titre en Ligue des Champions. Face à Chelsea, les Merengues devront encore une fois s'appuyer sur le point fort, leur milieu de terrain. Un secteur qui lui a permis de faire la différence il y a quelques saisons avec 3 Coupes aux Grandes Oreilles de rang.


Rédigé par leral.net le Lundi 26 Avril 2021 à 16:07 | | 0 commentaire(s)|

Cramé, vieillissant, en fin de cycle, les expressions ne manquaient pas pour qualifier le milieu de terrain du Real Madrid il y a deux ans. Après une période vertueuse où ils ont roulé sur l'Europe permettant aux Merengues de remporter 3 Ligues des Champions de rang entre 2016 et 2018, Casemiro, Luka Modric et Toni Kroos accusait le coup. La saison 2018/2019 ressemblait à un long chemin de croix pour le Real Madrid qui terminait la saison troisième de Liga et se faisait éliminer de la Ligue des Champions par l'Ajax Amsterdam avec une lourde défaite 4-1 au Santiago-Bernabéu à la clef. Totalement dépassé contre les Ajacides, le milieu madrilène voyait toutes ses failles de la saison ressurgir. Entre un Luka Modric en grande difficulté physique, un Casemiro davantage concerné à mettre des coups et un Toni Kroos qu'on a qualifié de camion-citerne, le trio magique du Real semblait en grande difficulté. Puis Zinedine Zidane est revenu et les choses sont tout doucement revenues dans l'ordre.

Revenu aux affaires le 11 mars 2019 suite à l'humiliation subie contre l'Ajax, Zinedine Zidane a vite fait un état des lieux. Souhaitant enrôler Paul Pogba (Manchester United) ou encore Donny van de Beek (Ajax Amsterdam), il ne verra aucun des deux joueurs arriver. Il délestera plutôt son milieu avec le prêt de Dani Ceballos pour Arsenal et le départ de Marcos Llorente pour l'Atlético de Madrid. Un choix surprenant, notamment pour le second qui est devenu indiscutable chez les Colchoneros et qui est aussi international espagnol. Pourtant, les résultats sont arrivés. La saison dernière, Casemiro et Toni Kroos sont restés titulaires et ont relevé la tête tandis que Luka Modric alternait avec Federico Valverde pour la place de titulaire. 4 joueurs pour 3 postes qui ont permis au Real Madrid de remporter la Supercoupe d'Espagne et la Liga. Et si cela n'a pas suffi en Ligue des Champions avec une sortie de route en huitième de finale contre Manchester City (2-1/2-1), les belles choses entrevues se sont confirmées cette saison.

Un trio qui n'a pas perdu un gros match de la saison
Casemiro et Toni Kroos ont maintenu leur niveau d'exigence et le dernier a même repris une prépondérance sur l'orientation du jeu de la Casa Blanca. Luka Modric lui a profité de la longue pause des championnats suite à la pandémie de Covid-19 pour supplanter Federico Valverde et redevenir titulaire. Ensemble, les trois joyeux lurons ont débuté 21 matches toutes compétitions confondues pour 13 victoires, 5 nuls et 3 défaites soit un peu plus de 60% de victoires. Un bilan de haute qualité surtout que les défaites interviennent contre des adversaires plus faibles. Lors des grosses affiches, le bilan est impressionnant avec des victoires contre le Borussia Mönchengladbach (2-0), l'Atalanta (1-0), Liverpool (3-1), Séville (1-0), l'Atlético (2-0) et le FC Barcelone (2-1). Le Real Madrid n'a pas perdu de gros matches lorsque Luka Modric, Toni Kroos et Casemiro ont débuté. Les deux nuls concédés ont été : celui synonyme de qualification contre Liverpool (0-0) et celui en championnat contre l'Atlético (1-1). Un bilan impressionnant pour les trois joueurs qui devraient débuter ensemble mardi contre Chelsea en Ligue des Champions.

Avec Toni Kroos de retour de blessure, le Real Madrid pourra donc se présenter avec son milieu type contre les Blues. Absent contre Getafe (0-0), Cadix (3-0) et le Real Betis (0-0), Toni Kroos a manqué dans l'élaboration des offensives. «Son point le plus fort, c’est la sérénité qu’il dégage sur le terrain. Plus on dégage de sérénité, plus l’adversaire est en difficulté. Quand on regarde son jeu, on sent qu’il y a beaucoup de tranquillité. Pour une équipe, c’est primordial. Ce que je retiens de Toni, c’est que dans les grands matchs, comme des finales, il est très important. Techniquement, il est parfait. C’est ce qui se fait de mieux à son poste. Il ne perd pas beaucoup de ballons alors qu’il prend des risques. Même quand il joue long, il n’y a pas des déchets» n'avait pas manqué de souligner Zinedine Zidane en septembre dernier au moment d'évoquer son joueur. Ce dernier a d'ailleurs été important sur l'aspect statistique avec 3 buts et 10 passes décisives en 39 matches.

Par contre Zinedine Zidane devra faire sans Federico Valverde contre Chelsea. Le milieu uruguayen offre une alternative au trio du milieu de terrain et se retrouve même capable de les épauler dans un milieu à plat. Premier renfort du Real Madrid au milieu, il a su s'affirmer depuis deux ans et demi, mais ronge son frein face au niveau affiché par ses mentors. Federico Valverde sait que son temps arrivera et a même récemment valorisé ses trois partenaires : «ils ont tout gagné en Espagne et au niveau international, les Ligues des champions leur sortent des oreilles. En les mettant ensemble, ils feraient le joueur parfait. Case est toujours au courant de tout : fort, rapide, il voit des espaces s’ouvrir, aperçoit les joueurs qui pressent. Luka est dynamique, la passe entre les lignes. Et Toni a la patience et la capacité de jouer sans pression, comme s'il était dans son jardin.» Revenu à son meilleur niveau, le milieu du Real Madrid porte le club de la capitale espagnole en demi-finale de la Ligue des Champions. Et si c'était synonyme du retour du grand Real ? Éléments de réponse dès ce mardi soir.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page