Leral.net | S'informer en temps réel

Lingettes pour bébé: Certaines sont déconseillées aux enfants de moins 3 ans

Rédigé par leral.net le Vendredi 20 Décembre 2019 à 13:45 | | 0 commentaire(s)|

L'étiquette des lingettes contenant du phénoxyéthanol devra indiquer que le produit ne doit pas être sur les fesses des bébés à partir de ce 20 décembre 2019. Ce conservateur est soupçonné de perturber le développement des enfants ainsi que la reproduction.


Lingettes pour bébé: Certaines sont déconseillées aux enfants de moins 3 ans
Les lingettes sont très pratiques pour nettoyer les enfants et accompagnent souvent les déplacements de la famille. Toutefois, certaines utilisent des composants très questionnées. Le phénoxyéthanol, soupçonné d’être un perturbateur endocrinien, est particulièrement dans le collimateur. Par précaution, il est désormais déconseillé aux bébés.

Lingettes et phénoxyéthanol : déconseillés pour les fesses des bébés

L'étiquetage des lingettes contenant du phénoxyéthanol devra mentionner à compter du 20 décembre, qu’elles ne doivent pas être appliquées sur les fesses des enfants de moins de 3 ans.

Cette mesure, prise par l’ANSM, est mise en place à la suite d'une décision de police sanitaire (DPS) datant du 13 mars 2019. Elle stipule que les fabricants doivent préciser sur les étiquettes de tous les produits cosmétiques non rincés contenant le conservateur, qu’ils ne peuvent pas être “utilisés sur le siège des enfants de 3 ans ou moins”. La mention devra aussi être indiquée sur les produits pour adultes, à l’exclusion des déodorants, des produits de coiffage et des produits de maquillage.

Soins pour enfants et phénoxyéthanol : une mesure de précaution

La décision est contestée par la Fédération des entreprises de la beauté (FEBEA). L’organisation professionnelle a entamé les démarches auprès du Conseil d'État pour faire annuler la mesure.
Mais Dominique Martin, directeur général de l'Agence du médicament et des produits de santé (ANSM), soutient le texte. Il a expliqué aux médias "On ne doit pas prendre de risque avec les fesses des bébés". Il assure que c’est "une mesure proportionnée, une mesure de bon sens. Ce n'est pas excessif, car il ne s'agit pas d'une interdiction générale."

L’agence du médicament ajoute sur son site qu’elle recommande par ailleurs “de ne plus utiliser le phénoxyéthanol dans les produits cosmétiques destinés au siège des enfants de moins de 3 ans et de restreindre sa concentration à 0,4% dans tous les autres types de produits destinés aux enfants de moins de 3 ans n’est plus en vigueur”.

Le phénoxyéthanol : qu’est-ce que c’est ?

Le phénoxyéthanol est une substance chimique appartenant à la famille des éthers de glycol. Il est utilisé comme agent conservateur dans différents produits cosmétiques (crème, lotion, gel, shampooing, démaquillant, lingettes…) destinés à l’adulte et à l’enfant.
Lors de ses différents travaux sur produit, l’ANSM a précisé “Les études toxicologiques disponibles ont montré que le phénoxyéthanol est absorbé par voie orale et cutanée, il est essentiellement métabolisé par le foie et éliminé par les urines”.

Un possible perturbateur endocrinien

Le phénoxyéthanol est soupçonné de perturber le développement des enfants et la fertilité. L’ANSM a précisé que des études toxicologiques laissent penser que la substance est “toxique pour la reproduction et sur le développement à fortes doses chez l’animal”. L’agence française du médicament précise “Toutefois, aucune publication de tels effets systémiques attribuables au phénoxyéthanol, suite à l’utilisation de produits cosmétiques, n’a été rapportée chez l’homme”.
Un allergène provoquant des démangeaisons
Si le conservateur n’est généralement pas irritant pour la peau, il est reconnu comme allergisant. Les personnes sensibles à ce produit peuvent ainsi développer un eczéma ou une urticaire. Ainsi, l’un des premiers signes d’une réaction allergique au phénoxyéthanol est des démangeaisons.





Source: e-sante.fr



Titre de votre page Titre de votre page