leral.net | S'informer en temps réel

Longues détentions : « Les affaires criminelles sont jugées au bout de 6 mois»

Des avancées notoires sont constatées sur les longues détentions. C’est le ministre de la Justice, Ismaila Madior Fall qui a donné l’assurance. Devant les députés, ce jeudi, 29 novembre, pour défendre son projet de budget, le Garde des Sceaux a fait savoir que les autorités judiciaires sont en train de faire des efforts considérables pour la réduction des durées de détention provisoire.


Rédigé par leral.net le Jeudi 29 Novembre 2018 à 17:52 | | 0 commentaire(s)|

A l’en croire, il y a 7 ans, la population carcérale était composée de 60% de détenus provisoires et 40% de condamnés. Aujourd’hui, rassure-t-il, cette tendance est à l’inverse. Dans le même sillage, Ismaila Madior Fall a annoncé que toutes les affaires correctionnelles sont jugées au bout de 6 mois.
En revanche, en matière criminelle, il constate des cas de longues détentions liées à la gravité des infractions dont l’instruction demande de plus en plus de temps. « Présentement, 289 cas de longues détention de plus de trois sont enregistrés dans les 37 établissements pénitentiaires du pays. Des dispositions sont en train d’être prises pour réduire les longues détentions », a renseigné le ministre.

Etayant ses propos, il indique qu’il est prévu deux chambres criminelles de plus à Dakar, une autre chambre criminelle à Pikine et une chambre criminelle à Mbour.

Pour ce qui est du surpeuplement carcéral dans les établissements pénitentiaires, le ministre annonce la construction de nouvelles prisons ainsi que la réhabilitation des infrastructures pour améliorer la vie des détenus.

emedia.sn



Cliquez-ici pour regarder plus de videos