leral.net | S'informer en temps réel

Mairie de Dakar : Thérèse Faye prône l'installation d'une délégation spéciale


Rédigé par leral.net le Lundi 22 Janvier 2018 à 13:02 | | 0 commentaire(s)|

Pour s’être constitué en partie civile dans l’affaire Khalifa Sall, la coordinatrice nationale de la Convergence des jeunesses républicaines (Cojer) pense que les conseillers municipaux de la ville de Dakar ont trahi les populations dakaroises. Par conséquent, Thérèse Faye Diouf réclame une mise sous délégation spéciale de ladite municipalité. La mairesse de Ndiare s’exprimait en marge du lancement, samedi dernier, du mouvement des Jeunes dames républicaines qui se fixe pour objectif de faire réélire Macky Sall dès le premier tour.
 
 Les conseillers municipaux de la ville de Dakar qui se sont constitués partie civile dans l’affaire opposant le maire de la ville, Khalifa Sall à l’État, dans la gestion de la caisse d’avance de la mairie, auraient trahi les populations de la capitale sénégalaise. C’est du moins le sentiment de la coordinatrice nationale de la Convergence des jeunesses républicaines (Cojer), Thérèse Faye Diouf.
 
En effet, venue prendre part au lancement de la nouvelle plateforme, Jeunes dames républicaines, la mairesse de Ndiare dit ne pas comprendre l’attitude des conseillers de la ville. Pour elle, « nous avons vu que la mairie de la ville de Dakar s’est constituée partie civile dans l’affaire Khalifa Sall. Une chose que personne n’a compris ». Pour cause, Thérèse Faye Diouf rappelle que ces conseillers ont été élus par les populations de Dakar. Donc, elle trouve anormal que ces mêmes conseillers se constituent partie civile contre les populations dans une affaire de détournement de fonds publics destinés aux citoyens.
 
Par conséquent, la patronne de la Cojer pense qu’il faut que l’État prenne des mesures contre la municipalité de la ville. Pour cela, elle demande à l’État de « passer sous délégation spéciale la ville de Dakar ». Dans la mesure où, suppute-t-elle, « je pense qu’ils ne sont plus là pour la population de Dakar, mais ils sont plutôt là pour les intérêts de Khalifa Sall ». Prenant un exemple sur sa commune, elle laisse entendre que si c’était le cas à Ndiaré, il serait tout à fait normal que ladite collectivité passe sous délégation spéciale. Cela, tout en précisant que ce n’est qu’un sentiment et non un avis de juriste.

Source Sudonline



Cliquez-ici pour regarder plus de videos